Après le Ragnarok...

Publié par le

Après le Ragnarok...

L'ancien monde sera détruit, mais aussitôt un nouveau renaitra de ses cendres. Une jeune génération de dieux reprendra le flambeau. Un couple humain ayant survécu au cataclysme repeuplera un monde qui s'annonce meilleur.

Ragnarok? Ce nom est intéressant! Le premier élément, "Ragna" est le génitif pluriel d'un substantif neutre, regin, qui désigne collectivement les puissances, les dieux. Dans les poèmes de l'Edda, le second élément apparait sous la forme - "rok", qui exprime l'idée du destin: Ragnarok signifie ainsi "le destin des dieux", ce qui s'accorde avec la vision des choses des anciens scandinaves. Snorri Sturluson adopte, par erreur ou volontairement on ne le sait pas, un autre interprétation: il écrit Ragnarokkr, qui prend un tout autre sens, celui de "crépuscule des dieux". Cette variante popularisé par Richard Wagner, qui a intitulé ainsi la quatrième partie de sa tétralogie, gagne incontestablement en poésie

Quoi qu'il en soit, le Ragnarok n'est en aucun cas la fin du monde, car après l'embrasement général, après l'hécatombe du champ de bataille et, on l'imagine, de l'humanité tout entière, la terre resurgit des eaux, "verte et belle", comme l'écrit Snorri Sturluson, qui ajoute que "les champs donneront des récoltes sans avoir été semés". Mais cette vision paradisiaque du retour à un age d'or, évoquée généralement dans les poèmes de l'Edda n'est pas obligatoirement marquée d'une empreinte chrétienne. Elle peut relever d'une ancienne vision cyclique du temps, ce qu'implique l'étymologie même du mot "monde": verold, "l'âge de l'homme", n'est qu'un moment transitoire auquel succèderont d'autres âges.

Les graines du renouveau

Un couple humain a réchappé à l'incendie se cachant dans le bois de Hoddmimir (peut être l'arbre Yggdrasil qui, bien qu'ébranler par le déchainement des éléments, reste dressé) et se nourrissant de la rosée du matin: Lif ("vie") et Lifthrasir (celui qui s'efforce de vivre) qui repeupleront le monde. Et si la plupart des anciens dieux sont morts, certains, comme Baldr, que Snorri Sturluson décrit comme "si beau et si brillant qu'il rayonne de lumière", et Hodr, le dieu aveugle, ainsi qu'une nouvelle génération, des enfants de Thor et d'Odin, ont survécu et reprenne leur rôle d'Ases dans un monde qui est peut être, l'histoire ne le dit pas, débarrassé des créatures malfaisantes qui l'on mené à sa perte.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.