Harald Hardrada

Publié par le

Harald Hardrada

Alors que beaucoup d'entre nous étaient encore en deuil de la fin de la série épique Vikings de History Channel, Netflix nous a lancé une bouée de sauvetage et a annoncé qu'il allait travailler avec les mêmes créateurs pour en faire une suite, Vikings : Valhalla.

Cette nouvelle série se déroulera 100 ans après la série actuelle et racontera l'histoire de certains des personnages les plus intéressants de l'histoire des Vikings, dont le tristement célèbre Harald Hardrada.

Hardrada était un noble norvégien qui a fini par devenir roi de Norvège, mais seulement après une éducation sanglante sur le champ de bataille, tant dans son pays qu'à l'étranger en tant que mercenaire.

Lorsqu'il est arrivé au pouvoir, il ne pouvait pas laisser son passé guerrier derrière lui et a tenté de monter sur les trônes du Danemark et de l'Angleterre. Il finit par mourir au combat en 1066, et certains disent que ce fut la mort du dernier vrai Viking connu.

Mais qui était vraiment Harald Hardrada ?

Harald Hardrada roi viking

Lignée de Harald Hardrada

Hardrada est l'épithète de Harald, et peut être traduit par "dirigeant dur" ou "tyran". Le vrai nom de famille d'Harald était Sigurdsson et il était le fils d'un petit roi de Ringerike en Norvège, où il est né vers 1015.

Par sa mère, il était le demi-frère du roi Olaf II de Norvège, et également un descendant de Harald Fairhair, le premier roi de Norvège.

Olaf a été poussé à l'exil en 1028 par des nobles dissidents, et le roi Cnut du Danemark, qui a ensuite créé un empire danois comprenant la Norvège, la Suède et l'Angleterre.

Deux ans plus tard, lorsque Harald a appris que son demi-frère Olaf allait revenir, à l'âge de 15 ans seulement, il a levé un corps de 600 hommes pour rencontrer Olaf et affronter la faction de Cnut en Norvège.

Le point culminant de ce combat fut la bataille de Stiklestad en 1030, qu'Olaf et Harald perdirent. Olaf fut tué, et Harald fut gravement blessé et chassé en exil. Néanmoins, à l'âge de 15 ans seulement, on dit qu'il s'est battu avec acharnement.

Harald Hardrada guerrier viking

Selon Snorri Sturluson, Harald était plus grand et plus fort que la plupart des hommes, avec des mains et des pieds remarquablement grands, de sorte que peut-être même à l'âge de 15 ans, il avait la force d'un guerrier viking. Décrivant Harald plus tard dans sa vie, Sturluson a dit qu'il avait les cheveux clairs, une barbe avec une moustache particulièrement impressionnante, et qu'il avait un sourcil situé plus haut que l'autre.

Harald le mercenaire

Après la défaite au combat, Harald s'est rendu à Kievan Rus, une confédération de tribus slaves dans la région de l'Ukraine et de la Biélorussie actuelles.

Le chef de la confédération, le grand prince Yaroslav le Sage, accueille Harald et lui donne le commandement d'un détachement d'hommes. Harald a mené son bataillon contre les Polonais, les Romains et les nomades des steppes, aiguisant ses talents de combattant et construisant sa réputation de guerrier et de commandant.

En 1034, alors que Harald n'avait que 19 ans, il avait 500 hommes à son actif. Il les a conduits au sud de Constantinople, la capitale de l'Empire romain byzantin, pour rejoindre la Garde Varangienne.

Il s'agissait d'un détachement d'élite au sein de l'armée byzantine, composé de Norvégiens, d'Allemands et de Saxons. En plus de faire campagne autour de l'empire, la Garde Varangienne agissait comme garde du corps personnel de l'empereur. En quelques années, Harald est devenu le chef de la garde, où il a pu à nouveau se distinguer et construire sa légende.

On attribue à Harald la capture de 80 forteresses arabes dans l'actuel Irak, puis il a mené une campagne pour reprendre la Sicile, et a ensuite combattu en Bulgarie. Pour ses exploits dans ce pays, il a été surnommé le Brûleur de Bulgarie.

viking Harald Hardrada

L'étoile d'Harald s'élevait au sein de l'empire byzantin, mais elle fut interrompue à la mort de son mécène, l'empereur Michel IV, en 1041. Harald fut alors pris dans le conflit qui suivit entre l'empereur Michel V et l'impératrice Zoé, alors qu'ils se disputaient le pouvoir. Harald se retrouva emprisonné, puis prit la tête des forces contre Michel V, finissant par aveugler l'empereur et laissant l'impératrice Zoé comme successeur.

Malgré les objections de l'impératrice Zoé, Harald décida que son temps dans l'Empire byzantin était terminé. Il prit les richesses considérables qu'il avait acquises pendant son séjour là-bas et s'enfuit.

Il avait entendu parler de la mort du roi Cnut et décida de rentrer chez lui et d'essayer de revendiquer le trône de Norvège. Avant son retour, il épousa également la fille du prince Yaroslav, Elisaveta, qui était également la petite-fille du roi de Suède. Leur mariage semble avoir été de courte durée, puisqu'en 1048, Harald épouse Tora Torbergsdatter. Ils ont eu deux fils, Magnus et Olaf.

Harald, roi de Norvège

Lorsque Harald est arrivé en Scandinavie en 1046, il a découvert que Magnus le Bon, un fils illégitime d'Olaf, était roi de Norvège et du Danemark. Il s'est associé à son nouveau parent, le Suédois Sweyn Estridsson, pour évincer Magnus. Il y eut peu de batailles autres que des escarmouches mesquines.

Magnus accepta en fait de partager la domination de la Norvège avec Harald à condition que ce dernier lui donne la moitié des richesses qu'il avait ramenées de l'Est. Harald accepta. Un an plus tard seulement, en 1047, Magnus mourut sans fils. Il laissa la Norvège à Harald, et le Danemark à Sweyn. Harald a réalisé son souhait.

Mais Harald ne fut pas satisfait, et immédiatement après la mort de Magnus, il s'annonça comme le roi de Norvège et du Danemark, et rassembla des troupes pour disputer le territoire. Cela a déclenché 20 ans de batailles et d'escarmouches entre Harald et Sweyn. Bien que cela ait grandement contribué à la réputation de Harald en tant que guerrier, il n'a jamais obtenu la domination du Danemark.

Harald était un souverain brutal, et c'est probablement ce qui lui a valu son épithète. Parallèlement à sa guerre constante avec le Danemark, il a brutalement purgé les seigneurs locaux qui s'opposaient à son règne, s'appropriant leurs terres et leurs richesses.

Mais Harald a également fait beaucoup pour la Norvège, notamment en ouvrant le commerce avec les Romains et Keivan Rus. Il a également introduit en Norvège une économie sophistiquée basée sur l'argent. Malgré son séjour dans le Saint Empire romain, Harald n'était pas chrétien, et il semble que son règne ait contribué à stopper la progression du christianisme en Norvège pendant un certain temps.

Harald en Angletterre

Harald avait toujours l'œil sur de nouveaux territoires, et son attention ne tarda pas à se porter sur l'Angleterre. Depuis la chute du roi Cnut, l'Angleterre était sous le contrôle d'Édouard le Confesseur.

Edward passa la plus grande partie des années 1050 à négocier avec Harald, et d'autres hommes forts, pour éviter la guerre. Il semble que l'une des façons dont il y est parvenu ait été de promettre de transmettre le pouvoir à chacun d'entre eux en tant que successeur.

Mais en 1066, à la mort d'Édouard l'Inquisitrice, son pouvoir passa à Harold Godwinson. Celui-ci invita non seulement Harald à envahir l'Angleterre par le nord, mais aussi Guillaume le Conquérant de Normandie à envahir par le sud.

Harald s'associa à Tostig, le frère éloigné et ennemi du nouveau roi anglais, et débarqua dans les Orcades et les Shetlands en Écosse avec environ 15 000 hommes.

garde varangienne de harald Hardrada

Les troupes d'Harold Godwinson se trouvaient pour la plupart dans le sud, attendant l'attaque de la Normandie, de sorte qu'il y eut peu de résistance à l'invasion de Harald. Il rencontra d'abord une résistance à Scarborough, qu'il souleva avec force, provoquant la reddition d'autres villes voisines et les obligeant à prêter serment d'allégeance à Harald.

Il a ensuite vaincu un groupe de seigneurs anglais à Fulford, et a ensuite pris la ville viking de York.

Comme le veut la coutume viking, Harald se retira alors de York et attendit de recevoir la rançon et les otages. Mais pendant qu'il attendait, les forces anglaises arrivèrent dans le nord et entrèrent dans York.

Lorsque Harald revint à York pour recevoir son hommage, il en laissa un tiers ou ses troupes derrière lui et n'utilisa que des armures légères. En conséquence, ses troupes étaient complètement dépassées par les Anglais. Harald, et Tostig, moururent au combat, mais on dit que Harald se battit comme un berserker et qu'il fut presque impossible de l'abattre.

Sans chef, les troupes vikings d'Harald rentrèrent chez elles en Norvège. La fin de cette campagne est souvent appelée le dernier grand raid des Vikings sur l'Angleterre. Mais la victoire d'Harold Godwinson fut de courte durée.

Alors qu'il célébrait encore son succès dans le nord, il entendit parler du débarquement des troupes normandes dans le sud. Il s'ensuivit bientôt la désormais tristement célèbre bataille de Hastings, où Harold mourut et où Guillaume le Conquérant devint roi d'Angleterre.

Le dernier vrai viking

Que pensez-vous de Harald Hardrada, guerrier, raider, aventurier et adepte des dieux scandinaves ? Etait-il un guerrier viking de la vieille époque, continuant le mode de vie viking alors que le monde autour de lui changeait grâce à la montée du christianisme et aux changements dans l'économie européenne qui ont fait que les raids n'étaient plus aussi rentables qu'avant ? Que penserait-il des Vikings des temps modernes ?

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.