Le géant Surt et les armées de Ragnarök

Publié par le

Le géant Surt et les armées de Ragnarök

Vous connaissez la bataille de Ragnarök, mais connaissez-vous bien le chef des ennemis des dieux ?

Surt était le commandant des géants du feu qui allait mener son peuple contre les dieux dans leur guerre finale.

L'événement de loin le plus important de la mythologie nordique est la bataille du Ragnarök. La dernière bataille entre les dieux et leurs divers ennemis allait détruire le monde des hommes et tuer presque toute vie.

L'un des plus puissants de ces ennemis était Surt, dont le nom s'écrit Surtr en vieux norrois. Chef des géants du feu, son armée se déversait de Muspell et couvrait la terre de flammes.

Si Surt joue un rôle majeur dans l'histoire la plus importante de la mythologie nordique, on sait peu de choses sur le chef des géants lui-même. De ses origines à son apparence, Surt est un ennemi mystérieux.

Le pays de Surt

Dans la cosmologie nordique, la terre des hommes n'était qu'un des neuf mondes qui existaient. Beaucoup des autres mondes étaient habités par d'autres races.

Les deux tribus de dieux avaient leurs propres mondes, Asgard étant le foyer de l'Asir dominant. Les elfes, les nains et les jötnar, ou géants, avaient également des mondes.

Ces mondes étaient accompagnés de deux royaumes primordiaux : la terre glacée de Niflheim et l'enfer ardent de Muspelheim.

Ces royaumes n'étaient cependant pas sans habitants. Niflheim était généralement considéré comme l'emplacement de la terre des morts de Hel, tandis que Muspelheim abritait une race de jötunn communément appelée les géants du feu.

Ces géants étaient d'une race différente, ou du moins d'une tribu différente, des autres jötnars. Alors que la plupart d'entre eux vivaient dans le monde de Jötenheim, à l'est, ceux que l'on appelait les "fils de Muspel" venaient du sud.

Et si certains jötnar étaient en bons termes avec les dieux, se mariant même à l'occasion avec les panthéons Aesir et Vanir, les géants de Muspelheim étaient totalement antagonistes. Bien que les légendes écrites ne précisent pas comment les géants du feu et ceux de Jötunheim étaient liés, il est indéniable qu'ils étaient de deux types différents.

Selon la Prose Edda, Muspelheim était totalement inhospitalier pour tout être qui n'était pas originaire du royaume du feu. Malgré cela, il était toujours gardé.

Le géant du feu Surt était positionné à la frontière de Muspelheim pour empêcher quiconque de s'y aventurer. Surt gardait son royaume avec une épée de feu et patrouillait ses frontières jusqu'au début du Ragnarök.

La signification du nom du géant

Le nom de Surt, selon certains historiens, fait référence à sa patrie ardente.

En vieux norrois, l'adjectif surtr se traduit par "noir". En référence au géant, il est parfois écrit de façon plus poétique "le basané".

Les représentations artistiques du géant suivent généralement cette description. Il est typiquement montré comme un homme de grande taille avec d'épais cheveux noirs et souvent une barbe noire non entretenue.

Certains spécialistes pensent toutefois que le nom de Surt a une portée plus symbolique.

Alors que certains personnages de la mythologie nordique sont identifiés par la couleur de leurs cheveux, par exemple Odin se fait souvent appeler Hárbarðr (Barbe grise) lorsqu'il est déguisé en humain, il est possible que l'imagerie noire de Surt ne fasse pas référence à des caractéristiques aussi banales.

Certains historiens pensent plutôt qu'il faudrait traduire ce terme par "carbonisé" ou "noirci" plutôt que de faire simplement référence à une couleur.

Comme Surt est le chef d'une race qui vient d'un royaume de feu et de chaleur extrêmes, ils pensent que son nom peut refléter l'aspect de son corps entier plutôt que de sa seule barbe.

Selon ces historiens, les jötnarr de Muspelheim auraient été imaginés comme étant entièrement brûlés et carbonisés par leur environnement. Surt aurait pu ressembler davantage à un cadavre brûlé qu'à un homme vivant et musclé.

L'arrivée de Surt sur Midgard

Alors que Surt était considéré comme extrêmement vieux, il ne jouera pas un rôle majeur dans les événements de la mythologie nordique avant le début de l'invasion du Ragnarök.

L'un des événements majeurs menant à la guerre est la marche de Surt et des géants de Muspelheim vers Midgard.

Surt serait leur chef et se tiendrait à l'avant de leur armée avec son épée flamboyante. Elle brillerait plus que le soleil, qui serait bientôt avalé par le loup Hati.

Surtr se déplace du sud

avec les scories des branches :

De son épée brille

le soleil des dieux des morts.

-L'Edda poétique (trans Dronke)

Lorsque les géants atteignent le Bifröst, le pont arc-en-ciel qui relie Asgard et le pays des hommes, le Ragnarök commence officiellement. Heimdall les verrait arriver et sonnerait de sa trompe, alertant les dieux de l'arrivée de Surt.

Le Bifröst s'effondrerait sous les géants qui tenteraient de le traverser, coupant le lien entre les dieux et Midgard. Alors que le monde brûlait derrière leur avancée, l'armée de Surt poursuivait sa route vers Vígríðr, la vaste plaine où les dieux les retrouveraient pour la bataille finale du Ragnarök.

Les armées du Ragnarök

Les fils de Muspell ne seraient cependant pas la seule armée qui convergerait vers Midgard et les dieux lors du Ragnarök.


Parmi les combattants, il y aurait :

- Les armées des hommes - Avant que Surt ne conduise son peuple hors de Muspel, l'humanité aurait été en guerre contre elle-même pendant de nombreuses années. Les hommes seraient devenus complètement anarchiques et non civilisés de sorte qu'ils se seraient presque détruits eux-mêmes avant que le Ragnarök ne commence officiellement.

- Les guerriers de Hel - Ceux qui ont été envoyés dans le royaume de Hel ont marché derrière elle hors de Niflheim pour combattre les hommes et les dieux survivants. Ils seront rejoints par son redoutable chien, Garmr.

- L'équipage de Loki - Loki se libère de ses liens et réapparaît à bord du Naglfar, un navire fabriqué avec les ongles des morts. Parmi son équipage se trouveraient des géants du gel et des criminels et traîtres morts.

- Les Einherjar - Les morts honorés qui ont été choisis pour une place au Valhalla combattent aux côtés des dieux.


- Autres alliés des dieux - On sait peu de choses sur le rôle des morts qui ont été emmenés dans d'autres salles des dieux, mais il est probable qu'ils rejoignent également les dieux au Ragnarök. Il s'agit notamment des nobles combattants de Freyja à Fólkvangr et des noyés réclamés par Ram.
Ces armées massives, ainsi que celles de Surt et des dieux, seraient rejointes par de nombreuses créatures individuelles.

Le serpent Nidhogg apporterait le poison de Niflheim. Hati et Sköll avaleraient le soleil et la lune.

Jörmungandr, l'énorme serpent de mer, provoquait des inondations et écrasait les montagnes lorsqu'il se hissait sur la terre ferme. Son frère Fenrir, le loup, se libère de ses chaînes et se déchaîne sur Midgard.

La mort de Surtr

La plupart de ces forces se rencontrent sur le champ de bataille pour leur combat final.

Fenrir tue Odin et tous les guerriers du Valhalla avant d'être tué par Viðarr, le fils d'Odin.

Thor tue Jörmungandr mais succombe au venin du serpent à quelques pas de son corps.

Garmr et Tyr mourraient tous deux, se déchirant en morceaux.

Heimdall et Loki s'affronteront et s'entretueront également.

Surt, cependant, ne se battrait pas sur le champ de Vígríðr.

A la place, il resterait sur l'arche en ruine du Bifröst. Cela lui donnerait une vue dominante sur le carnage qui se déroulait sous ses pieds.

Mais il ne serait pas libre d'admirer la scène. Freyr le poursuivrait sur le pont et les deux s'affronteraient au sommet.

Surt et Freyr ont eu l'un des combats les plus violents de toute la bataille. Alors que dieux, hommes et monstres mouraient sous leurs pieds, ils continuaient à se battre.

Freyr, cependant, avait un désavantage.

Il avait autrefois possédé une épée qui se battait toute seule si l'homme qui la portait était sage. Mais il avait donné cette épée pour gagner Gerðr comme épouse.

Avec une épée ordinaire, Freyr s'est retrouvé piégé dans un combat long et épuisant contre le chef des géants du feu. S'il n'avait pas donné une arme aussi puissante, il aurait pu facilement gagner le combat et survivre au Ragnarök.

Au lieu de cela, Surt et lui se blessent mortellement l'un l'autre. Tous deux s'effondrent sur le Bifröst et meurent à la fin de la grande bataille du Ragnarök.

Bien que Surt ne parle jamais dans les légendes enregistrées, la scène de sa mort donne un aperçu du type de personnage qu'il était.

Surt était suffisamment têtu pour refuser de mourir avant la fin de la bataille. Le chef des géants du feu ne succomba à ses blessures que lorsque le monde fut entièrement consumé par les flammes apportées par son peuple.

Les origines inconnues du géant

En étudiant le rôle de Surt dans le Ragnarök, les historiens se sont posé la question de l'origine du géant.

Généralement, les géants du feu et les créatures similaires sont associés aux volcans. On dit souvent que le géant grec Typhon, par exemple, était emprisonné sous l'Etna.

Cela a conduit certains historiens à penser que Surt a été inspiré par les volcans actifs d'Islande. Les géants de Muspelheim ne pouvaient pas être originaires de Suède, de Norvège ou du Danemark, car il n'y a pas de volcans dans un rayon de plusieurs centaines de kilomètres autour de ces pays.

D'autres, en revanche, considèrent l'explication islandaise comme peu probable en raison de l'histoire de l'île.

L'Islande n'a pas été colonisée par les Nordiques avant l'an 874 de notre ère. Surt est un personnage très répandu dans les poèmes datant de moins de cent ans plus tard, et certains historiens pensent qu'il est peu probable que les volcans islandais aient pu inspirer un personnage aussi bien établi en moins d'un siècle.

Ils proposent que Surt soit plutôt basé sur le même archétype que Typhon et d'autres démons du feu européens. Bien que le peuple nordique n'ait pas eu de connaissance directe des volcans, l'idée du monstre de feu est restée dans leur conscience culturelle.

Elle a pu être renforcée par la connaissance, même de seconde main, de l'Europe du Sud. Des histoires de volcans plus proches de la Méditerranée ont peut-être fait leur chemin jusqu'en Scandinavie, bien qu'il semble peu probable qu'elles aient eu un impact suffisant pour inspirer une histoire aussi importante dans leur mythologie.

Il est toutefois plus probable que cela se soit produit au moment de la rédaction des Eddas, au 13e siècle. Snorri Sturluson témoigne d'une connaissance de la mythologie romaine dans ses écrits, il avait donc probablement une certaine connaissance de leur archétype du géant de feu.

D'autres, cependant, pensent que Surt et les autres géants du feu n'ont pas été véritablement développés avant cette époque, si ce n'est par leur nom. Certains historiens voient des parallèles évidents entre les représentations du jötnar dans le Ragnarök et les récits du christianisme.

L'épée flamboyante de Surt, par exemple, rappelle l'ange qui gardait le jardin d'Eden dans le Livre de la Genèse. Les géants de Muspelheim semblent avoir moins de points communs avec les autres jötnar de la mythologie nordique qu'avec les représentations médiévales de Satan et des démons du christianisme.

Il n'y a donc pas de consensus sur la manière et le moment où Surt et le rôle des géants du feu dans le Ragnarök se sont développés. Comme il n'existe aucun document antérieur au 10e siècle, il est impossible de dire s'il s'est développé avant ou après la colonisation de l'Islande.

L'explication la plus probable se situe peut-être quelque part entre les deux.

Il est possible que Surt ait existé avant la colonisation de l'Islande, bien que sous une forme légèrement différente. Lorsque les Nordiques ont acquis une connaissance directe des volcans, ils ont appliqué ce nouveau danger à un personnage qui ressemblait déjà par d'autres aspects à l'archétype du monstre de feu.

Au moment de la rédaction des Eddas, au 13e siècle, l'influence chrétienne avait encore modifié le personnage. Surt avait peut-être gardé son nom, mais son image était presque entièrement différente de celle qu'il avait trois ou quatre cents ans auparavant.

Surt et les géants du feu

Surt était le chef des géants du feu, un type de jötnar presque entièrement différent de ceux que l'on trouve dans d'autres mythes.

Au lieu de Jötenheim, ils vivaient dans les feux primordiaux de Muspelheim. Certains interprètent le nom de Surt, qui signifie "noir", comme une référence à la combustion ou à la carbonisation.

Surt gardait Muspelheim mais quitta son poste lors du Ragnarök. À l'approche de la bataille finale, il conduira les géants du feu à Midgard pour faire la guerre aux dieux.

De nombreuses autres armées les rejoindront, mais Surt et ses géants joueront le plus grand rôle parmi tous les adversaires des dieux. Leur marche sur le pont de Bifröst amènera Heimdall à souffler dans sa corne, annonçant officiellement le début du Ragnarök.

Le pont se brise sous eux mais Surt reste en position sur l'arc-en-ciel. Son adversaire sera Freyr, qui ne pourra pas le vaincre facilement car il a donné son épée magique.

Le combat entre Surt et Freyr est long et épuisant, et les deux hommes finissent par succomber à leurs blessures. Surt, cependant, refusera de mourir tant que la bataille ne sera pas terminée et qu'il pourra voir le monde des hommes entièrement consumé par les flammes.

Si le rôle de Surt dans le Ragnarök est bien documenté depuis au moins le Xe siècle, les historiens ne s'accordent pas sur la manière dont le personnage a évolué.

L'une des théories dominantes est que son histoire s'est rapidement répandue hors d'Islande, qui a créé la race des géants du feu en réponse à l'activité volcanique locale.

D'autres, en revanche, pensent que l'histoire est plus ancienne et qu'elle a été transmise par un archétype indo-européen.

Dans les documents qui nous sont parvenus, l'influence du christianisme et de la religion gréco-romaine est évidente. Ces cultures auraient été beaucoup moins familières à l'époque des Vikings, mais elles ont influencé les idées des écrits du 13e siècle qui subsistent aujourd'hui.

Il est probable que Surt ait évolué au fil du temps pour refléter de nouvelles expériences, menaces et croyances. S'il a toujours été le géant qui allait déclencher le Ragnarök, les détails de l'histoire changeaient constamment.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.