Le mariage selon les traditions vikings

Publié par le

Le mariage selon les traditions vikings

Dans toutes les sociétés, qu'elles soient modernes ou anciennes, le mariage à une importance capitale et est souvent fêter en fonction des rites et traditions du pays où il a lieu. Dans la vie des Vikings, se marier signifiait un changement de vie radicale aussi bien au niveau du statut social que matrimonial.

De plus, vu que toutes les occasions étaient bonnes pour se saouler et se goinfrer, le mariage était une bonne excuse pour faire la fête. On peut comparer les mariages vikings aux banquets qui ont lieu à la fin de chaque album d'un livre d'Astérix le gaulois.

Nous n'avons pas beaucoup de preuves ou de fouilles pouvant attester que les Vikings vivaient leur mariage de tel ou tel façon, mais à coup sûr, certains rituels, comme l'échange réciproque des anneaux, la notion de fête, et certains vœux (de fidélité ou autres) étaient tout aussi présent qu'à l'heure actuelle. Voyons cela dans le détail.

Généralités sur les mariages vikings

Nous ne voulons pas ici vulgariser les festivités de mariages qui étaient pratiquées par les Vikings. En lisant des textes sur les festivités vikings pendant les mariages certaines pratiques apparaissent comme des échanges d'armes, des sacrifices avec du sang de porc ou autre. Or, certaines de ces pratiques étaient réservés à des élites du peuple viking, comme l'échange d'épées. Les épées étaient très cher et tout le monde ne pouvait s'offrir ce genre de présent.

Mais la nature des archives historiques fait que nous avons plus d'informations sur l'élite que sur le commun des mortels. Les gens ont écrit sur les rois et les chefs, et leurs grandes maisons, et sépultures ont laissé plus de traces que les modestes maisons et sépultures des gens du peuple.

Donc tout ce que nous allons énumérer maintenant concernant les festivités de mariages vikings doit bien être pris avec des pincettes et surtout remis dans l'environnement de l'époque. 

1 - les mariages vikings par amour

En parlant toujours des élites vikings, nous savons que les mariages d'amour n'étaient , en général, par à l'ordre du jour. Tout comme dans la bourgeoisie du 19e siècle, les mariages étaient souvent "arrangés" pour unir deux familles qui étaient déjà en place politiquement ou financièrement. Ainsi, on pouvait aussi déterminer les héritiers qui prendraient la suite des affaires. Petite précision supplémentaire, le jour traditionnel pour les mariages dans la tradition nordique était le vendredi, jour sacré de la déesse Frigga.

Si les sentiments du jeune couple n'étaient probablement pas complètement écartés, les considérations financières et les alliances avaient la priorité.

Les femmes, souvent soumises, et objet de leur propre père, n'avaient pas leur mot à dire concernant ces unions. Le "pouvoir" ou l'emprise que les pères avaient sur leurs filles étaient donc transmis au futur mari.

En revanche, si certaines femmes ne voulaient plus de cette union, libre à elle de demander la séparation ; le seul problème étant que celles-ci devaient en général retourner dans le foyer de leurs parents... Et si le père de l'épouse lui-même avait donné sa fille à un homme cela pouvait poser problème. La procédure de divorce étant pourtant simple : il suffisait d'avoir deux témoins et de se déclarer comme marié. C'était un peu le même système qu'à l'époque de Christophe Colomb qui, lorsqu'il arrivait sur une terre inconnue se déclarait propriétaire de celle-ci à l'aide d'un homme d'église.

Les mariages arrangés

Comme dans les affaires, certaines unions étaient aussi une histoire de gros sous les héritages et les terres convoitées par certains pouvaient être acquises grâce aux mariages. C'était plus des échanges commerciaux que des mariages d'amour. Pour cela, une réunion de famille était nécessaire afin d'établir les avoirs et actifs du côté du marié. Ainsi, on pouvait définir ce que pourrait offrir les parents du futur marié à sa promise, mais aussi afin d'établir quelle dot sera demandée à la famille de sa dulcinée. Une affaire d'argent en fait.

Pour que les choses se fassent par la suite, les hommes du clan du marié pouvaient alors faire une proposition au père de la future mariée, si les conditions étaient convenables pour les deux parties, alors la suite des évènements pouvaient être organisés.

Des sources suggèrent qu'au XIe siècle, le prix minimum de la mariée était de huit onces d'argent en Islande et de douze onces d'argent en Norvège. Mais là encore, on ne sait pas exactement à qui cette règle s'appliquait et qui la faisait respecter.

La date du mariage

Si les derniers détails étaient réglés et que tout le monde semblait d'accord, une date de mariage pouvait être déterminée. Dans le monde viking, il existait une déesse appelée Frigg, elle était la déesse des mariées, et son jour sacré était le vendredi. C'est la raison pour laquelle les unions se faisaient ce jour-là.

On sait d'après des écrits et des trouvailles que les mariages vikings étaient des prétextes pour faire des fêtes énormes qui pouvaient durer jusqu'à 3 ou 4 jours parfois. Comme de nos jours un mariage restait une fête énorme à organiser qui devait se préparer des mois à l'avance. Il était hors de question de se tromper vis-à-vis des invités qui avaient parfois fait plusieurs jours de voyages, et qui ne pouvaient par exemple pas coucher dehors si rien n'avait été prévus pour eux. Cela permettait d'une part à ses invités de rester plus longtemps sur place, mais d'autre part de profiter des retrouvailles entre membres de la famille qu'ils ne voyaient pas souvent à cause de la distance.

Quid des enterrements de vie de garçon ?

Bien qu'il n'existe aucune trace de jeunes mariés vikings emmenés dans des clubs de strip-tease ou de jeunes mariées habillées en plaques L, les Vikings semblent avoir eu leur propre version des enterrements de vie de garçon. Avant le mariage, les mariés étaient séparés, la mariée étant accompagnée de membres féminins de la famille et d'amis, et le marié de membres masculins de la famille et d'amis.

Chaque partie se livrait alors à des rituels qui aidaient les mariés à se débarrasser de leur vie antérieure de jeunes et à se préparer à leur vie de couple.

Il existe des témoignages de jeunes mariées prenant des bains de vapeur pour ouvrir leurs pores, puis se plongeant dans des bains froids pour les refermer. D'autres rituels d'embellissement destinés à préparer la mariée pour le grand jour ont probablement eu lieu.

Par ailleurs, certaines histoires suggèrent que les mariés auraient pu faire quelques bêtises, un peu comme les célibataires d'aujourd'hui. Un marié est décrit comme s'étant introduit dans un tombeau familial pour voler une épée ancestrale.

La robe de mariée

Nous ne savons pas si les mariés étaient vêtus comme à l'heure actuelle avec un costume spécifique pour l'homme et une robe blanche pour la femme, ce sont des traditions qui sont bien spécifiques à l'Europe centrale et non à l'Europe du Nord. De plus, aucune preuve de tout cela n'a été trouvée. Cependant, les coiffes des femmes qui se mariaient pouvaient faire l'objet d'attention particulière. Certaines pouvaient porter une couronne de fleurs savamment tressée par des spécialistes avec des fleurs représentant le mariage. À la fin de la période scandinave, ces couronnes ont été remplacées par des couronnes en argent qui étaient généralement des objets de famille.

Certains éléments suggèrent qu'au moins certains mariés portaient une épée familiale ancestrale pendant la cérémonie de mariage. Bien que cela n'ait pas été le cas pour tous les Vikings, si la famille avait une arme prestigieuse à son nom, le marié pouvait la porter dans le cadre de la cérémonie.

La cérémonie de mariage viking

La cérémonie proprement dite ne commençait que lorsque la dot et le prix de la mariée étaient officiellement échangés, devant des témoins. Ce n'est qu'une fois l'échange effectué que la cérémonie religieuse pouvait commencer.

Un ancien choisi au sein de la communauté jouait le rôle de célébrant. Les Vikings n'avaient pas de "prêtres professionnels" comme c'est le cas dans la société chrétienne. Ce sont plutôt les chefs de la communauté qui assumaient ce rôle en cas de besoin.

Ils commençaient par attirer l'attention des dieux pour qu'ils bénissent l'union par un sacrifice. La tradition voulait que l'on sacrifie une chèvre à Thor, une truie à Freya, ou un sanglier ou un cheval à Freyr.

Quel que soit l'animal sacrifié, qui était ensuite consommé lors du festin, le sang était versé dans un bol et consacré d'une manière ou d'une autre. Un bouquet de brindilles de sapin était ensuite trempé dans le sang et utilisé pour éclabousser le couple avec le sang, conférant ainsi la bénédiction des dieux.

À ce moment-là, les mariés pouvaient échanger des souvenirs. Certains récits de la dernière période scandinave racontent que les mariés échangeaient des épées ou même des bagues.

La fête de mariage scandinave

Après la cérémonie, il y avait, bien sûr, la fête, que la famille des mariés organisait conjointement pour leurs familles et leur communauté. C'était la première fois que le groupe se réunissait selon les termes de leur nouvelle alliance sociale.

Selon certaines histoires, les couples de mariés devaient courir jusqu'au lieu du mariage, et celui qui arrivait en dernier devait servir de la bière à l'autre groupe pour le reste de la nuit. Bien que les détails de ces jeux aient pu varier, des compétitions innocentes comme celle-ci étaient probablement courantes.

À un moment donné au cours de la fête, le marteau de Thor était invoqué pour bénir l'union et le nouvel arrangement social. Dans certaines circonstances, un simulacre de Mjolnir a pu être présenté à cette fin, tandis que dans d'autres, l'appel au marteau était purement métaphorique.

Mais ce qui semble avoir été commun à toutes les fêtes de mariage, c'est une quantité importante de boisson ! La famille devait fournir suffisamment d'infusion nuptiale pour maintenir tous les participants à la fête dans un bon état d'esprit pendant quelques jours.

Est-il possible de se marier à la viking aujourd'hui?

De nombreux adeptes de la religion Asatru et de la culture viking en général choisissent aujourd'hui de se marier selon les coutumes vikings. Ce à quoi ressemblent exactement, ces mariages dépendent, car il n'existe pas de norme stricte pour les mariages vikings. Oui, bien sûr, sans aucun doute, si vous êtes passionné par cette culture, il n'y a pas de raison de ne pas le faire. Les éléments essentiels au bon déroulement de ce mariage bien spécifiques, qui sera fait selon les traditions de la religion Asatru, seront le fait que les dieux nordiques acceptent votre union et la sanctifient. Ainsi, vous serez mariés selon les rites ancestraux scandinaves.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.