Les Ases, divinités dominantes – Viking-celtic

Les Ases, divinités dominantes

Publié par le



Les ases, sous l'autorité d'Odin, semble avoir constitué la catégorie principale de dieux, associés au pouvoir, à la magie et à la guerre. Mais l'examen de nos sources, qui se contredisent volontiers, montre que les choses étaient sans doute plus complexe.

Ce nom, en norrois ass (pluriel aesir), dont l'étymologie n'est pas claire (certains le font dériver d'un germanique commun ans- désignant une poutre de bois) parait ancien. Il est attesté dans d'autres langues germaniques et semble figurer dans d'antiques inscriptions runiques. Dans son Edda, Snorri Sturluson en fait un terme générique pour qualifier l'ensemble des dieux et des déesses. Mais dans le recueil de sagas retraçant l'histoire  des rois de Norvège (appelé heimskringla) qu'il écrivit une dizaine d'années plus tard, Snorri fait remonter les origines de la dynastie royale aux anciens dieux.

Dans cette interprétation historicisée de la mythologie préchrétienne, Odin devient un chef vivant en Asie (il y a la un rapprochement entre Ases et Asie qui repose sur une étymologie fantaisiste) et emmenant les Ases qu'il commande à la conquête de nouvelles terres. C'est ainsi qu'il attaque les Vanes! Mais le conflit est long, car ces derniers, qui sont eux aussi de nature divine, ne se laissent pas vaincre, quand bien même Odin est un dieu de la victoire! Les deux communautés finissent donc, de guerre lasse, par conclure la paix et les Vanes sont incorporés dans une communauté divine unique. L'historien des religions Georges Dumézil a interprété cet évènement à l'aune de son hypostase trifonctionnelle indo-européenne: Les Ases seraient ainsi liés à la souveraineté et à la magie (première fonction, incarné par Odin) ainsi qu'a la force (seconde fonction, représentée par Thor) tandis que les Vanes (troisième fonction) seraient associés à la prospérité, à la fertilité et à la richesse. a travers cet épisode de guerre puis de paix entre deux groupes de dieux distincts mais complémentaires, Snorri aurait donc transmis un vieux schéma mythologique reflétant une pensée fondamentale des peuples indo-européens selon laquelle, la société, y compris celle des dieux, était pensée sous la forme d'un système trifonctionnelle.

Thor protecteur du monde

Dans nos sources, Odin est clairement la figure dominante du panthéon. C'est lui qui assure la mise en place du monde et qui a engendré la plupart des Ases. Snorri le nomme "le père de toute chose", ce qui pourrait trahir une vision chrétienne des choses, même si cet aspect patriarcal peut également être ancien; rappelons que dans l'épopée homérique, Zeus est lui aussi qualifié ainsi. Il est expert en matière de magie, possède la connaissance des runes et l'art de la poésie. Il n'est pas véritablement un dieu de la guerre dans la mesure ou, excepté lors de l'épisode du conflit avec les Vanes, il ne se bat pas. Curieusement les anciens scandinaves n'avaient pas de vocable original pour qualifier la guerre: celle-ci était exprimé par un mot négatif signifiant la "non-paix", Odin se contente d'assurer la victoire à ceux qu'il veut favoriser et il reçoit dans sa demeure, le fameux Valhalla, les guerriers morts sur le champ de bataille.

Thor non plus ne fait pas la guerre, malgré sa force légendaire et son gout pour le combat. Sa fonction principale est de protéger le monde des dieux et celui des hommes contre les géants. Mais Adam de Brème, un chroniqueur Allemand du XIe siècle, décrit le grand temple païen d'uppsala, en Suède, et dit de ce dieu qu'en plus du tonnerre, il gouverne la pluie et les vents, le soleil et les récoltes...

Armé de son marteau Mjollnir, de sa ceinture de force et de ses gants, il est souvent parti aux confins du monde habité, conduisant un char attelé de boucs, pour occire ses ennemis. Par son nom, il est associé à la foudre et au tonnerre: Thor est apparenté à l'Anglais thunder et, de plus loin, à notre tonnerre. Le fait qu'il incarne à la fois la puissance physique et la défense du monde explique sans doute la popularité dont semble avoir bénéficié ce dieu à l'époque viking, ce dont témoigne le grand nombre de noms de lieux et d'individus formés à partir de l'élément Thor- y compris portés par des femmes (Thorhildur)

Les autres dieux Ases nous sont moins connus car seules des bribes d'informations les concernant nous sont parvenues, à l'exception de Baldr, de Heimdall et de Loki dont nous reparlons dans nos différents articles de blog, notamment ceux sur le Ragnarok.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.