Les Vanes, l'abondance et la sagesse

Publié par le

Les Vanes, l'abondance et la sagesse

Les Vanes représentent-ils une famille particulière de dieux? Nos sources médiévales s'accordent à leur conférer un rôle déterminant, par leur maitrise de la pluie et du soleil, dans l'abondance des récoltes et l'accroissement des richesses.

Les Vanes constituent donc l'autre grande catégorie de dieux. Selon le récit que nous livre Snorri Sturluson sur la guerre qui les a opposés, une fois la paix conclue, les Vanes ont été intégrés aux Ases. Cependant, ils présentent, outre les fonctions qui leur sont associées, deux grandes spécificités: d'une part l'exercice d'une forme de magie, appelée seidr, que Snorri Sturluson présente lui même comme infamante dans la mesure ou cette pratique est liée à une "forte obscénité ou débauche" (mais on n'a pas de détails) et qui va cependant devenir l'apanage d'Odin. D'autre part, la pratique de l'inceste à laquelle ils devront renoncer...En réalité, du moins à en croire nos sources, les Vanes se réduisent à trois divinités: Njord et ses deux enfants qu'il a eus avec sa sœur (qui n'est pas nommée), Freyr et Freyja, qui sont donc mariés !

Freya, la déesse sous un pommier

Il est possible que le mot Vane repose sur une racine qui a donné, dans les langues germaniques, des termes liés à l'amour comme le norrois vinr "ami" ou l'Allemand wunsch "souhait, désir" et, au delà, il est peut être apparenté au nom latin de la déesse de l'amour Vénus..

Njord est incontestablement lié à l'élément marin. Sa demeure se situe dans le ciel mais s'appelle Noatun, "l'enclos des navires". Comme le signale Snorri Sturluson dans son Edda, il gouverne les vents, apaise la mer et est sollicité par ceux qui naviguent et qui pêchent. Mais son domaine d'action est plus vaste puisque, toujours selon Snorri Sturluson, il peut procurer terres et biens à ceux qui l'invoquent. Chez les Ases, il a du épouser une géante, Skadi, en compensation du meurtre de son père par les dieux. Chacun voulant continuer à vivre dans son milieu de prédilection, ils adoptent un système de résidence alterné! Mais lorsque le dieu va habiter dans le domaine de Skadi, au milieu des montagnes, il ne supporte pas cet environnement ou l'on entend le hurlement des loups. Quant à son épouse, lorsqu'elle réside chez Njord, c'est le cri des mouettes qui l'empêche de dormir.

Les forces de la terre

Freyr, écrit Snorri Sturluson "gouverne la pluie et le rayonnement du soleil, ainsi que la fertilité de la terre, il est bon de l'invoquer pour la prospérité et la paix". Cette dernière formule (til ars ok fridar), que l'on rencontre à plusieurs reprises dans la littérature norroise, pourrait remonter à d'authentiques représentations préchrétiennes ou l'abondance et la paix étaient considérées comme des valeurs fondamentales (d'où peut être l'expression déjà évoquée de "non paix" pour designer la guerre, considérée avant tout comme une rupture de l'ordre social et cosmique..) Les toponymes formés avec le nom de ce dieu, notamment en Suède laissent entrevoir le culte dont il faisait l'objet.

Snorri Sturluson présente Freyja comme la plus éminente des déesses. Il affirme qu'elle aime les chants d'amour et qu'il est bon de l'invoquer dans les affaires amoureuses. Elle conduit un char tiré par deux chats! Cependant, si Njord et Freyr semble être entièrement dévoués à la prospérité et au bien être des hommes, la figue de Freyja revêt un aspect martial. elle possède une demeure appelée Folkvang (peut être "le champ des troupes") ou elle reçoit, cette fois montée sur un cheval, une moitié des guerriers morts au combat (l'autre moitié revenant à Odin), ce qui lui donne des allures de valkyries !

Les Vanes jouent donc un rôle fondamentale en tant que divinités, de la fertilité, de la fécondité, et, au delà, de la prospérité. La toponymie nous permet de nous représenter l'étendue de leur culte, qui pourrait être fort ancien si l'on en croit les témoignages de l'historien Tacite lorsqu'il écrit, à la fin du 1er siècle de notre ère dans sa germania, que plusieurs peuples vénèrent la déesse Nerthus qu'il qualifie de "terre mère" (terra mater). or, Nerthus correspond très précisément à la forme linguistique qui est à l'origine du nom Njord..Enfin il est possible qu'ils soient à l'origine, liés, voir identiques, aux elfes. La demeure de Freyr s'appelle d'ailleurs, si l'on en croit Snorri Sturluson, Alfheim, "monde de l'elfes ou des elfes".

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.