Les vikings et la religion chrétienne : Tout ce qu'il faut savoir

Publié par le



Les Vikings et la religion chrétienne ne semblent présenter aucun lien entre-deux. Pourtant, le christianisme a bel et bien participé au déclin de la civilisation viking. La christianisation des régions scandinaves est un processus tardif qui s’est échelonné sur plusieurs siècles. Mais les efforts des missionnaires et des évangélisateurs ont fini par porter leurs fruits.

La christianisation des peuples scandinaves

Les peuples germaniques dans le nord de l’Europe étaient très attachés à leurs traditions et à leurs croyances. Il aura fallu attendre le XIe siècle avant que le christianisme ne puisse s’installer définitivement. Le processus a pris un peu plus de sept siècles, un processus qui a alternée violence et conversion pacifique.

Les premières missions d’évangélisation eurent cours dans la première moitié du VIIIe siècle. Cette période coïncide avec la préexpansion viking. Il faut savoir que la christianisation de ce peuple était loin d’être jouée d’avance. Beaucoup d’évangélisateurs ont payé de leur vie pour, au final, n’aboutir à rien. Mais les Vikings se sont tout de même imprégnés progressivement de la culture chrétienne. Notamment, grâce aux objets qu’ils pillaient lors des raids vikings.

Les changements les plus marquants devront attendre la conversion des grands chefs. Mais ceux-ci n’acceptèrent de se convertir qu’en vue de stratagèmes et de manigances politiques. En effet, ils visaient principalement l’unification de leur royaume ainsi que l’extension de leur territoire. La conversion au christianisme allait leur offrir toutes ces opportunités. Mais les oppositions et les résistances étaient nombreuses. Pour faire gagner du terrain au christianisme, le roi Olaf Tryggvason décida de l’imposer par la force. Harald à la Dent Bleue fit la même chose au Danemark. En Suède, la christianisation s’est déroulée plus pacifiquement. Les missionnaires ont repris les anciennes croyances locales pour les adapter au christianisme.

Les Vikings : un peuple fier et audacieux

Les Vikings étaient très fiers et avides de conquêtes. D’ailleurs, c’est comme cela que l’on à l’habitude de les voir au cinéma. Les Vikings sont souvent décrits comme n’ayant peur de rien. Parfois, ils peuvent même faire preuve d’attitude barbare.

Mais en toute objectivité, les Vikings n’étaient ni plus ni moins qu’un peuple comme un autre. Ils possédaient leur propre culture et leurs propres valeurs. Ils avaient leurs croyances et leur religion. Ils croyaient en des divinités puissantes et audacieuses (Thor, Odin, Loki, etc.).

Mais les Vikings voulaient exprimer leur suprématie et s’imposer aux autres. Ils étaient réputés pour être particulièrement violents. Ceux qui croisaient leur chemin et qui ont pu s’en sortir étaient très chanceux.

Il était donc difficile d’envisager qu’un peuple aussi fier allait abandonner ses croyances et ses valeurs. Les évangélisateurs ont dû faire preuve de beaucoup de patience pour pouvoir réussir à les convertir.

Les Vikings et le christianisme

Le christianisme est une religion monothéiste. Il se base donc sur la vénération d’un seul Dieu. Pour les chrétiens, il n’y a qu’un seul et unique Dieu. Tous les autres ne sont que les autres aspects du diable.

Cette manière de présenter les choses peut être très vexante pour un peuple qui possède déjà ses croyances et sa religion. Mais cela n’a pas empêché le christianisme de finir par gagner la Scandinavie. Même si les Vikings étaient très réticents face à cette idée, ils ont fini par se l’imprégner. À tel point qu’ils finirent par disparaître.   

Le christianisme véhicule des valeurs qui vont à l’encontre des traditions vikings. Le fait de vouloir conquérir d’autres régions du monde en faisant preuve de violence était d’ailleurs très mal vu par la religion chrétienne. Or, les Vikings adoraient s’adonner à ce genre d’activité. L’amour de son prochain, la protection des faibles, et l’unification du monde étaient les principales raisons d’être du christianisme à l’époque. Des valeurs qui étaient contraires à la culture du Viking. Le christianisme aurait donc joué un rôle prépondérant dans le déclin de cette civilisation.

Croix chrétienne et croix celtique

La croix chrétienne traditionnelle est composée d’une longue droite verticale coupée au milieu par une droite horizontale plus courte. Ce symbole est souvent interprété comme l’union entre Dieu et ses fidèles.

La croix celtique reprend ces deux mêmes droites, mais en entourant la jonction entrent celles-ci par un cercle. Ce cercle est directement repris d’une tradition celtique. Il symbolise le monde qui nous entoure et dans lequel nous évoluons.

La croix est un symbole typiquement chrétien. Les Vikings ne devaient donc pas trop l’apprécier, et encore moins la porter. Mais comme nous l’avons vu plus haut, les missionnaires ont dû reprendre et adapter certaines traditions locales pour conquérir certains peuples. Il est fort probable que ce soit comme cela que la croix celtique ait été créée. Même s’il arrivait que les Vikings portaient une croix, ils n’en comprenaient sûrement pas le sens. D’autant plus, qu’ils l’ont probablement obtenu grâce aux raids qu’ils organisaient à l’époque.

Maintenant, vous savez comment la religion chrétienne a très progressivement conquis le peuple scandinave. Vous savez qu’elle a joué un rôle prépondérant dans le déclin des Vikings. Même si cette civilisation s’est avérée être particulièrement résistante, le christianisme a tout de même fini par prendre le dessus.   

← Article précédent


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.