Onze nains remarquables - mythologie nordique

Publié par le

Onze nains remarquables - mythologie nordique

Mentionnés dans les Eddas et les sagas nordiques, les nains vivent sous terre, dans les pierres ou les montagnes. Ils possèdent parfois des pouvoirs magiques, une grande sagesse et surtout une habileté, surtout en tant que forgerons. On fait donc appel à eux pour fabriquer la majorité des attributs divins. Pour autant, ils sont parfois opposés aux dieux!  Ajoutons qu'ils n'ont pas toujours été petits. Cette caractéristique, apparue dans les sagas tardives, s'est fixée dans le folklore germanique après la christianisation.

Alberich, le roi des nains

Sorcier légendaire, présent dans de nombreuses légendes issues de la mythologie germanique ou d'histoires épiques franques d'époque mérovingienne, cette figue dont le nom signifie littéralement "roi des nains" est notamment un personnage important de la chanson des nibelungen médiévale, dans laquelle il est renversé par le héros Siegrfried. Il est également présent dans l'opéra de Wagner.

Alberich le nain mythologie nordique

Andvari, le riche avare

Toujours dans le mythe des Nibelungen (mot qui signifie nain en Allemand médiévale), Andvari est la figue typique du nain, au cœur du récit. Capable de se transformer en brochet, il fut pécher par Loki et forcé de donner une partie de son fabuleux trésor contre sa libération. Furieux, il maudit alors sa pièce maitresse, son anneau d'or, pour qu'il tue ses futurs possesseurs.

Andvari le nain

Brokk et Eitri, les forgerons

Bien que le savoir-faire de forgerons des nains ne soit plus a prouver, nul d'entre eux n'est censé égaler le talent des deux frères Brokk et Eitri. Mis au défi par le fourbe Loki de forger un objet égalant la splendeur de la chevelure de la déesse Sif, les deux nains gagnèrent en créant l'anneau d'or Draupnir pour Odin, le sanglier tirant le char de Freyr, Gullinbursti, et surtout Mjollnir, le célèbre marteau de Thor.

Les nains forgeront  Brokk et Eitri

Fjalar et Galar, les brasseurs

La fourberie est une caractéristique très récurrente des nains, comme l'illustre l'histoire de Fjalar et Galar. Ceux-ci tuèrent le dieu sage Kvasir afin d'user de son sang pour créer l'hydromel poétique, breuvage sacré des dieux et des scaldes. Ils ne s'arrêtèrent pas la et tuèrent un couple de géants. Lorsque le fis de ces derniers apprit la nouvelle, il accourut et fit si peur aux nains  qu'ils lui offrirent l'hydromel en échange de la vie sauve.

Les deux nains fjalar et galar

Alviss, le "tout sage"

Présent dans l'Edda poétique, ce nain semble posséder un titre ironique puisqu'il ne fit, contre toute attente, pas preuve d'une grande sagesse. Afin d'épouser la fille de Thor, qui y était opposé, il se vit imposer par le dieu de répondre à toutes ses questions. Conscient du fait qu'Alviss ne serait jamais mis en défaut, Thor prolongea simplement l'interrogatoire jusqu'au premières lueurs du jour. Le nain se transforma alors en pierre.

alviss le nain

Hreidmar, le malheureux

Ce roi des nains doit son histoire tragique à sa volonté de venger le meurtre involontaire son fils par Loki. Exigeant une compensation à Odin, il obtint le trésor que les ases avaient pris à Andvari; Hreidmar reçu donc l'or, et avec lui la malédiction. Celle-ci ne tarda pas à faire ses effets et, comme il refusait de partager le trésor avec ses fils, ceux-ci le tuèrent.

Hreidmar

Fafnir, le maudit

Fils ainé de Hreidmar, Fafnir incarne plus encore que lui les ravages de l'avarice des nains. Après avoir tué leur père, il refusa à son tour à son frère Regin de partager les richesses et parvint à le faire fuir. Obsédé par son trésor, il se transforma alors en dragon pour mieux le garder. Il mourut tué par Siegfried, à l'instigation de son frère.

Fafnir le nain qui se transforme en dragon

Regin, le faux père

Après avoir été chassé par Fafnir à la suite du meurtre de leur père, Regin devint le forgeron du roi des hommes, et le père adoptif de Siegfried, à qui il apprit l'art du combat et la science des runes. Toujours dévoré par la rancune, il poussa le jeune héros à aller tuer Fafnir en lui forgeant une épée. Mais, informé par les oiseaux que Regin comptait le tuer pour s'emparer de l'or, Siegfried prit les devants et le décapita.

Regin le nain

Motsognir, le premier-né

D'après la voluspa, une des sources les plus anciennes pour la mythologie nordique, présenté sous la forme d'une voyante exposant l'histoire du monde passé et à venir au dieu Odin, Motsognir serait le père du peuple nain, le premier à avoir été doté d'une conscience et à être sorti de sa condition de larve dévorant le cadavre d'Ymir, le géant primordial.

Motsognir relief

Nordri, Sudri, Austri et Westri

Ces quatre nains, comme leurs noms l'indiquent, étaient chargés, selon l'Edda poétique, de maintenir la voute céleste en se plaçant aux quatre points cardinaux: Nordri au Nord, Sudri au Sud, Austri à l'Est et Westri à l'Ouest. On notera que les noms modernes pour décrire les points cardinaux viennent tous du vieil Allemand.

Nordri Sudri Austri et Westri

Gimli, la figure moderne

Gimli le nain du seigneur des anneaux

Entre tous les personnages de nains, celui qui a eu la plus grande postérité moderne est sans conteste le nain Gimli, créé par J.R.R Tolkien dans sa saga du seigneur des anneaux. Bourru et têtu dans sa défiance envers les autres, le nain développe tout au long de son périple une amitié proverbiale avec l'elfe Légolas, symbole de l'entente entre les peuples.

 

 

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.