Svartalfheim

Publié par le

Svartalfheim

Parmi les neuf mondes de la cosmologie nordique se trouvait Svartalfheim, la demeure des elfes noirs. Mais la question de savoir qui exactement y vivait n'est pas aussi simple à répondre qu'il n'y paraît.

La Prose Edda, un recueil de légendes nordiques datant du 13e siècle en Islande, décrit en détail la cosmologie du peuple nordique. Ils croyaient qu'il existait neuf mondes, chacun d'entre eux étant le foyer d'une race d'êtres différents.

L'un de ces neuf mondes était Svartalfheim. Le nom du monde se traduit par "la maison des elfes noirs" et il est décrit comme un royaume sombre et souterrain.

Si le concept d'elfes clairs et d'elfes noirs est populaire dans la fantasie moderne, les descriptions de Svartalfheim et de ses habitants dans les quelques histoires qui s'y déroulent ne semblent pas correspondre à notre concept d'elfes.

Qui étaient donc les svartálfar qui vivaient dans ce monde souterrain ?

Qui vivait à Svartalfheim ?

Dans la plupart des écrits, le monde de Svartalheim est connu comme la patrie des elfes noirs.

Les svartálfr, qui se traduisent par " elfes noirs ", étaient séparés des " elfes clairs ", qui étaient appelés ljósálfar ou hvítálfar. En dehors de cela, cependant, on sait peu de choses sur ces races ou leurs terres d'origine.

Svartalfheim n'est mentionné qu'à deux reprises, toutes deux dans les récits rassemblés de l'Edda en prose.

Dans la première, les dieux se rendent dans ce royaume pour trouver des chaînes suffisamment solides pour retenir Fenrir, le monstrueux fils loup de Loki. Dans la seconde, c'est dans ce monde que Loki trouve et capture Andvari pour s'emparer de son or maudit.

Les svartálfr ne sont mentionnés qu'une seule fois dans les sources conservées, cette fois dans l'Edda poétique. Ils sont appelés les fils d'Ivaldi.

Loki fait appel aux fils d'Ivaldi pour leurs compétences artisanales lorsqu'il doit remplacer les cheveux de Sif par de l'or. Ils fabriquent deux autres cadeaux pour les dieux, la lance précise d'Odin et le navire magique de Freyr.

Bien que ces histoires se déroulent toutes dans ce qu'on appelle le pays des elfes noirs, elles ne semblent pas concerner des êtres que nous pourrions considérer comme des elfes.

Ivaldi, et par extension ses fils, sont généralement appelés nains dans les traductions modernes. Leur habileté dans l'artisanat est certainement en accord avec les caractérisations traditionnelles des nains.

La Prose Edda, quant à elle, désigne spécifiquement les personnages de Svartalfheim comme des nains.

Comme les fils d'Ivaldi, ce sont de grands artisans, qui fabriquent cette fois la chaîne la plus solide jamais créée. Et dans un autre exemple d'une représentation commune des nains, Andvari était obsédé par la conservation et la récupération de son or.

De nombreux historiens sont donc amenés à penser que les svartálfr n'étaient pas, en fait, un type d'elfe. Le mot était plutôt un nom alternatif pour les dvergr, ou nains.

Cette hypothèse est toutefois compliquée par la présence d'un autre type d'elfe mentionné dans la Prose Edda. Les dökkálfar, ou elfes noirs, sont mentionnés dans le même texte que le pays de Svartalfheim.

Autre interprétation

Au cours des deux cents dernières années, les spécialistes ont proposé de nombreuses interprétations des types d'elfes mentionnés dans la mythologie nordique.

Au XIXe siècle, l'influent folkloriste Jacob Grimm a tenté d'aborder la question des trois races d'elfes dans les Eddas.

Il a proposé qu'il y ait trois types d'elfes, mais que les nains en fassent partie.

Selon la théorie de Grimm, les elfes et les nains étaient à l'origine conçus comme des êtres de lumière et d'obscurité, tant au sens spirituel que dans leur mode de vie. Les nains vivaient sous terre tandis que les elfes étaient censés être des êtres brillants et lumineux.

Cependant, comme les deux types "se confondaient", les auteurs ont ressenti le besoin d'établir une distinction claire dans leurs écrits. Ils ont commencé à les appeler elfes clairs et elfes noirs.

Les elfes noirs et les elfes noirs, selon la théorie de Grimm, étaient des types de créatures distincts. Citant à la fois d'autres systèmes folkloriques et une préférence pour les trinités plutôt que la dualité, il a proposé que les dökkálfar et les svartálfar soient des races distinctes.

La plupart des historiens, cependant, ont privilégié la théorie selon laquelle les termes dökkálfar et svartálfar sont interchangeables et les deux sont utilisés pour désigner les nains.

Ni le dökkálfar ni le svartálfar ne sont souvent mentionnés dans d'autres poèmes, et lorsqu'ils sont représentés, ils sont presque toujours identifiés comme des nains. Svartalfheim est décrit comme un monde souterrain, ce qui semble également conforme aux traditions entourant les nains.

Selon cette théorie, Svartalfheim est donc la patrie des nains.

Le problème avec cette théorie est que les descriptions de la cosmologie nordique donnent un monde d'origine spécifique pour les dvergr autre que Svartalfheim. Niðavellir, qui est aussi parfois appelé Mystheim, est la patrie des nains.

Les nains ne seraient pas la seule race à avoir deux maisons, les dieux Vanir et Aesir ont maintenu des mondes séparés même après leur union, mais ce serait inhabituel.

Comme c'est souvent le cas avec la mythologie nordique, certains historiens ont noté le manque de sources antérieures au 13e siècle et pensent qu'une grande partie de la dualité présente dans ces histoires est due à l'influence chrétienne.

Si l'existence d'êtres lumineux et sombres n'est pas exclusive au christianisme, les descriptions des elfes dans les écrits de Snorri Sturluson sont similaires à celles des anges dans certains textes chrétiens.

Si les termes de lumière et d'obscurité n'étaient pas utilisés avant l'époque de Sturluson, il est possible que le concept entier de Svartalfheim n'existait pas dans la religion de l'âge viking.

Une théorie plus radicale a été proposée, qui admet que Svartalfheim et les elfes noirs n'existaient pas avant le 13e siècle, mais la raison invoquée est différente.

Quelques historiens pensent que les détails de Svartalfheim et des elfes de la lumière et de l'ombre ont simplement été inventés par Snorri Sturluson et ont été préservés par ses écrits.

En résumé

Dans la cosmologie nordique, Svartalfheim était la demeure des elfes noirs. Il est toutefois difficile de savoir exactement ce qu'étaient ces elfes noirs.

Dans la plupart des récits, les habitants de Svartalfheim ne semblent pas pouvoir être distingués des dvergr, ou nains. Dans certains cas, Svartalfheim est cité comme le lieu d'un mythe mais les personnages impliqués sont appelés dvergr par l'écrivain.

Dire simplement que l'elfe noir était un autre terme pour nain est une explication populaire, mais elle semble également incomplète.

Un autre monde a été nommé comme étant le foyer des nains, il semble donc peu probable que Svaralfheim ait pu être le leur. La mention supplémentaire des dökkálfar, ou elfes noirs, complique encore la théorie.

De nombreux historiens ont tenté d'expliquer la nature de Svartalfheim et les types d'elfes dans le folklore nordique, proposant tout, de l'influence chrétienne à un système de classe tripartite parmi les races elfiques. Aucune de ces explications ne semble toutefois complète.

Malheureusement, le manque de sources primaires signifie que la nature exacte de Svartalfheim et l'identité de ses habitants ne seront peut-être jamais complètement révélées

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.