Ullr dans la mythologie nordique

Publié par le

Ullr dans la mythologie nordique

Dans la mythologie nordique, Ullr est un dieu difficile à cerner. Continuez à lire pour découvrir ce que nous savons d'Ullr, l'un des dieux perdus de la mythologie nordique !

Lorsqu'ils étudient la mythologie, les historiens modernes doivent s'appuyer sur des textes du passé, des objets d'art et des artefacts, ainsi que sur les indices laissés par la pensée moderne. Souvent, ces sources fournissent une mine d'informations sur l'identité d'une divinité ancienne et la manière dont elle était vénérée.

Dans d'autres cas, cependant, il reste peu de choses à dire sur la religion du passé. Certains dieux ne sont mentionnés qu'en passant et leur véritable signification et importance nous échappent.

Dans la mythologie nordique, Ullr est l'un de ces dieux presque oubliés. Les historiens savent qu'il était un personnage important de la mythologie, mais le manque de références écrites signifie que nous n'avons aucun mythe qui lui soit associé.

Que peuvent donc nous dire les historiens sur Ullr et sa place dans le monde nordique ?

Le dieu perdu Ullr

Bien qu'aucun mythe ne le mette en avant, les historiens peuvent affirmer qu'Ullr était un dieu important dans le monde nordique.

Ils le constatent notamment dans la façon dont son nom a survécu. Il était courant que les lieux scandinaves et allemands soient nommés en l'honneur des dieux, et de nombreux noms de lieux contenant le nom d'Ullr subsistent en Suède et en Norvège.

Si son nom témoigne également de son importance, il ne donne que peu d'explications sur son rôle. Le vieux norrois ullr est lié au mot vieil anglais wuldor, qui signifie "gloire".

Plus tard, wuldor n'a pas été utilisé comme un nom mais a été inclus dans les titres poétiques pour le Dieu chrétien. Le fait qu'il s'agisse d'un terme général désignant la gloire et la divinité implique qu'il aurait été utilisé comme nom pour une divinité païenne très importante.

L'un des aspects les mieux documentés du caractère d'Ullr est celui de ses relations familiales. La Prose Edda et des kennings plus courts, des descriptions poétiques, le décrivent comme le beau-fils de Thor et le fils de la femme de Thor, Sif.

Cependant, aucun père n'est jamais nommé pour le beau-fils de Thor. Dans un poème, Odin mentionne que Sif a un amant en plus de Thor, mais aucun nom n'est jamais donné.

Quelques histoires indiquent que Sif a pu avoir une liaison avec Loki, mais il y a peu de preuves à ce sujet et aucune source ne fait un lien direct entre Ullr et Loki.

La Prose Edda dit par ailleurs qu'Ullr est exceptionnellement séduisant et possède les caractéristiques d'un guerrier. L'auteur, Snorri Sturluson, affirme qu'Ullr est un bon archer et que personne ne peut le dépasser en ski.

D'autres sources contiennent des descriptions plus vagues et générales d'Ullr. L'Edda poétique, par exemple, le nomme spécifiquement avec "tous les dieux" qui peuvent donner une bénédiction et affirme qu'un serment a été prêté sur l'anneau d'Ullr.

L'Edda poétique donne également un nom pour la maison d'Ullr, Ydalir. Aucun détail n'est cependant donné sur Ydalir, qui n'est mentionné dans aucune autre source.

Ce qui se rapproche le plus d'un mythe concernant Ullr se trouve dans le Gesta Danorum, une histoire du Danemark écrite au 12e siècle.

Saxo Grammaticus, l'auteur de la Gesta Danorum, appelle Ullr par son nom latin, Ollerus. Il affirme que le dieu a autrefois régné sur les Ases.

Dans une histoire qui n'est pas reprise ailleurs, Saxo écrit qu'Odin a commencé à négliger ses devoirs et à s'en prendre aux autres après la mort de Baldur. Les dieux l'ont envoyé en exil temporaire et ont désigné Ollerus pour prendre sa place.

Saxo décrit Ollerus comme un "sorcier rusé" et dit qu'il avait un os marqué de "maléfices" qu'il utilisait pour traverser la mer sans ramer. Ollerus prit le nom d'Odin pour lui-même et régna pendant dix ans jusqu'à ce que le véritable Odin soit rappelé de son exil.

Cependant, l'histoire de Saxo n'est pas mentionnée dans d'autres mythes encore existants et il est donc impossible de dire à quel point cette histoire était connue. Comme Ollerus a pris le nom d'Odin pendant qu'il régnait, même si l'histoire était connue ailleurs, elle ne ferait pas référence à Ullr d'une manière qui puisse être reconnue.

Ces sources donnent très peu d'informations sur Ullr, alors comment les historiens peuvent-ils dire à quels domaines il était associé ?

Interprétation moderne

Les écrits modernes appellent souvent Ullr un dieu du tir à l'arc, du ski ou de l'athlétisme en général. Bien que les sources nordiques survivantes ne le mentionnent pas explicitement, des textes païens tardifs en témoignent.

Snorri Sturluson fait spécifiquement référence aux compétences d'Ullr en matière de tir à l'arc et de ski. L'Edda de Snorri ne dit pas spécifiquement que l'on priait Ullr pour qu'il soit fort dans ces domaines, mais elle affirme qu'Ullr est bon à invoquer dans les duels.

Les représentations artistiques semblent également confirmer qu'Ullr était fortement associé au ski et au tir à l'arc. Les images d'un homme sur des skis tenant un arc sont souvent interprétées comme étant celles d'Ullr.

L'une des autres sources d'information dont nous disposons sur Ullr est constituée par les kennings, des descriptions poétiques qui font souvent référence à des dieux et à des mythes pour décrire des objets ou des événements quotidiens.

Les poètes appelaient parfois un bouclier "askr Ullr", ou "navire d'Ullr". Les historiens pensent que ce kenning peut constituer un indice important pour comprendre le dieu.

Cette description ne désigne pas le bouclier comme une arme ou un moyen de défense, mais comme un mode de transport. L'art et l'archéologie indiquent que les premiers skis avaient peut-être davantage la forme d'un disque ou d'un bouclier que les longues planches familières plus tard, de sorte que ce kenning pourrait indiquer le lien entre Ullr et le ski.

Il peut également expliquer l'os inhabituel qui a permis à l'Ollerus de Saxo de traverser la mer. Il est possible qu'à l'époque du Gesta Danorum, le kenning ait été pris plus littéralement et qu'on ait cru qu'Ullr voyageait sur un navire inhabituel plutôt que sur des skis.

Les liens d'Ullr avec le tir à l'arc sont également confirmés par la manière dont la langue était utilisée.

Sa maison, Ydalir, se traduit par "Yew Glen". Les branches d'if étaient un matériau de prédilection pour la fabrication des arcs, à tel point qu'on les désignait souvent par le nom du bois.

L'importance d'Ullr, cependant, semble avoir dépassé son rôle de dieu des sports ou de la chasse.

Les mentions d'Ullr dans l'Edda poétique indiquent qu'il est le principal dieu à accorder certaines bénédictions et un dieu qui témoigne spécifiquement des serments. Ces tâches sont généralement celles des dieux majeurs qui dominent les aspects de la loi.

Ce fait, ainsi que le fait que, dans le récit de Saxo, Ullr prend la place d'Odin, semble indiquer qu'Ullr avait des pouvoirs qui allaient bien au-delà de l'athlétisme ou même de la guerre. Il était également un dieu de la loi et du commandement.

Certains historiens pensent que si peu de documents existent sur Ullr, c'est parce qu'il a pu être connu sous un autre nom à un moment donné.

Certains ont suggéré qu'Ullr était un autre nom pour Heimdall, le dieu qui a sonné la corne pour annoncer le Ragnarok. Bien qu'il y ait des différences dans la façon dont les deux dieux sont mentionnés, certains historiens pensent que cela peut expliquer pourquoi il y a peu de lieux nommés pour Heimdall.

Une autre interprétation est qu'Ullr était l'un des dieux Vanir, un panthéon qui existait aux côtés du plus connu Aesir.

D'une certaine manière, Ullr semble compléter l'ancien chef des Vanir, Njord. Ils sont tous deux désignés comme des dieux de la loi et du commandement mais ont des domaines opposés, Njord étant un dieu de la mer alors que les skis d'Ullr le relient aux montagnes.

Selon certains historiens, Ullr et Njord auraient pu être vénérés comme des jumeaux divins. Il s'agissait de dieux similaires qui représentaient ensemble les deux régions du monde nordique, les montagnes et le littoral.

L'une des raisons pour lesquelles les histoires d'Ullr ont pu être perdues pourrait être qu'il a été supplanté par la femme de Njord, Skadi. C'était une géante qui, comme lui, était associée aux montagnes, à la chasse et au ski.

L'histoire du mariage de Skadi et de Njord souligne le fait qu'ils étaient opposés, Njord exprimant sa haine pour les loups hurlants et le paysage accidenté de la maison de sa femme. Cette histoire aurait pu remplacer une histoire antérieure dans laquelle Njord et Ullr représentaient les deux terrains différents.

En définitive, le rôle exact d'Ullr dans la mythologie nordique reste toutefois inconnu. Si les historiens peuvent tirer quelques conclusions sur la base du peu de preuves restantes, son identification comme dieu du tir à l'arc et du ski ne repose que sur quelques brèves références.

En résumé

Ullr est souvent désigné comme le dieu nordique du ski, du tir à l'arc, de la chasse ou des sports.

Cette interprétation n'est basée que sur quelques brèves descriptions du dieu. Il n'est mentionné qu'une seule fois en tant que skieur et archer, mais d'autres indices artistiques et linguistiques montrent qu'un lien plus fort a pu exister.

Plusieurs sources affirment qu'Ullr était le fils de la déesse Sif et le beau-fils de son mari, Thor. Son père n'est cependant jamais nommé et aucune histoire ne raconte comment il interagissait avec sa mère ou son beau-père.

La seule légende qui implique véritablement Ullr en tant que personnage est racontée dans une seule source, le Gesta Danorum latin du 12e siècle. Cet ouvrage affirme qu'Ullr a temporairement pris le nom et le rôle d'Odin en tant que chef des dieux, mais cette histoire ne se retrouve dans aucune autre source.

En plus de son lien avec le tir à l'arc et le ski, les quelques références que nous avons à Ullr montrent également qu'il a pu être un dieu de la loi ou du leadership. Il avait des talents de guerrier, assistait aux serments et donnait des bénédictions.

Certains historiens pensent qu'Ullr était peut-être un autre nom pour Heimdall ou un jumeau de Njord, mais il existe peu de preuves directes de ces interprétations. Le véritable pouvoir d'Ullr et sa place dans le panthéon nordique ont malheureusement été perdus avec le temps.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.