À quoi ressemblaient les villages vikings ?

Publié par le

À quoi ressemblaient les villages vikings ?

Les villages vikings comportent des caractéristiques bien particulières, que ce fut chez eux, dans le nord de l'Europe ou bien en France, là où ils s'établissaient après avoir conquis de nouveaux territoires. En effet, il ne faut pas croire que les Vikings vivaient sur leurs bateaux (drakkar) bien que ce fut des peuples nomades. Tous vivaient la plupart du temps chez eux, dans leurs villages respectifs. Ceux-ci n'étaient d'ailleurs pas très différents des endroits où ils s'installaient après les avoir pillés.

On peut établir une liste des villages français que les Vikings s'étaient appropriés avec leurs significations.

Par exemple :

Écaquelon, Houlbec-près-le-Gros-Theil, ou encore Dieppe, beaucoup de villes actuelles basées le long de la manche sont dans ce cas.

Ferme, village ou forteresse

La taille des villages vikings était très variable.

Dans les régions plus pauvres et plus rudes, les fermes étaient isolées et séparées par des distances relativement longues. C'est particulièrement le cas en Islande, où de grandes fermes sont disséminées dans le paysage.

Dans les régions plus prospères, une douzaine de fermes pouvaient se regrouper pour former un petit village. Les maisons des habitants de ces petites villes vikings étaient regroupées au centre de la ville et entourées de murs, autant pour empêcher le bétail de se promener que pour offrir une protection contre les ennemis. Les terres agricoles et les pâturages entouraient ensuite le village.

Même dans les régions riches où les Vikings ont construit leurs forteresses annulaires défensives distinctives, il y avait généralement moins de 20 maisons longues - le nom que nous donnons aux maisons vikings - à l'intérieur des murs de la forteresse.

La plus grande forteresse annulaire qui subsiste, à Aggersberg au Danemark, n'avait qu'un diamètre intérieur de 240 mètres et les vestiges archéologiques de 48 maisons subsistent.

Village viking

L'emplacement, l'emplacement et l'emplacement.

Comme dans l'immobilier actuel, il y avait une règle capitale pour conquérir un nouveau village ou une nouvelle ville : c'était l'emplacement. En effet, la plupart des villages vikings étaient situés très proche de la mer, le long des cotes, pourquoi ? Non seulement, car il était beaucoup plus facile de mettre ou de garder des bateaux à l'eau afin que ceux-ci puissent servir à pécher et à nourrir le peuple, mais aussi pour une autre raison très simple, la proximité de la mer permettait de se déplacer rapidement vers d'autres lieux. Car malgré leur réputation de guerriers impitoyable et de pillards, les Vikings passaient la plupart de leur temps à cultiver et à pêcher.
Les familles

La taille de la famille, on peut résumer ça à une construction comme celle-ci : le chef de famille et sa femme, les enfants de ceux-ci, et parfois les parents du chef de famille et de sa femme.

La taille des ménages variait considérablement en fonction de la richesse des habitants. La plupart des habitations étaient centrées sur une maison longue, appelée ainsi en raison de sa forme rectangulaire.

En Norvège, ces maisons étaient généralement construites en bois, avec un toit en gazon ou en chaume. Pendant ce temps, en Écosse, les maisons en pierre étaient plus courantes, car le bois était relativement rare. Les Vikings étaient inventifs et utilisaient les matériaux dont ils disposaient localement.

Pour les personnes les plus pauvres, il s'agissait peut-être de leur seul bâtiment. La famille vivait ici, et le bétail les rejoignait à l'intérieur pendant les mois d'hiver les plus froids.

Les fermes plus riches possédaient également plusieurs dépendances, à la fois pour abriter le bétail et pour créer de l'espace pour d'autres activités, comme le brassage.

Des ouvriers rémunérés vivaient et travaillaient également dans la ferme, ainsi que des esclaves, ce qui était courant dans le monde viking. Les esclaves se voyaient confier les tâches les moins intéressantes de la ferme.

Les produits de bases

 Pour gagner leur vie, les Vikings pratiquaient la pêche, la couture et l'élevage. Comme nous l'avons déjà dit, l'importance du poisson dans le régime alimentaire des Vikings est l'une des principales raisons pour lesquelles les colonies étaient toujours situées près de la côte des rivières.

Les femmes, les enfants et les esclaves s'occupaient principalement des cultures pendant que les hommes partaient faire des raids. Les céréales les plus courantes étaient l'orge, le seigle et l'avoine.

Mais le bétail était de loin la denrée la plus importante de toute ferme viking. En fait, le bétail était si important que le mot pour bétail et le mot pour argent en vieux norrois sont les mêmes, fé.

La ferme des Strong en Islande avait des étables avec des stalles pour 18 têtes de bétail, tandis que la ferme de Njal à Bergthorshvoll avait des stalles pour 30 têtes. La plupart des fermes vikings comptent probablement entre 15 et 40 têtes de bétail.

Outre les vaches, les Vikings élevaient également des moutons, des porcs, des chèvres et même des chevaux. La viande de cheval était en fait un mets délicat pour les Vikings, jusqu'à ce qu'elle soit interdite avec l'avènement du christianisme.

Tous les animaux étaient élevés à des fins multiples : ils fournissaient du lait pour la fabrication de divers produits laitiers, de la laine, du cuir et d'autres produits essentiels, servaient d'animaux de trait pour tirer les charrues et les chariots et, bien sûr, de la viande, à la fois pour la table et pour les sacrifices aux dieux.

village viking

Rythme de la vie

Le rythme de vie des villages vikings était dicté par les saisons. Les plantes étaient semées au printemps et les hommes partaient en expédition en été tandis que le reste de la maisonnée travaillait à préparer suffisamment de nourriture pour passer les mois d'hiver. Les mois sombres de l'hiver étaient passés regroupés dans les maisons longues, à raconter des histoires, à enseigner aux enfants, à faire de l'artisanat, etc.

C'est pourquoi les festivals qui marquaient le changement des saisons étaient si importants dans le calendrier viking, car ils marquaient de véritables transitions dans la vie quotidienne.

Qu'en pensez-vous ? Auriez-vous aimé vivre dans un village viking ?

 

 

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.