Les géants à l'origine des dieux et des hommes

Publié par le

Les géants à l'origine des dieux et des hommes

A l'origine du monde, les géants sont, d'une certaine manière son matériau brut. Ils sont généralement riches, mais malfaisant. De nombreux mythes nous relatent leurs nombreuses interactions avec les dieux, qu'ils combattront et vaincront lors de l'ultime bataille.

A coté des dieux proprement dits, nos sources nous ont transmis le nom de différentes créatures surnaturelles. Si nous pouvons entrevoir qui étaient les valkyries, ces figures féminines chargées d'aller chercher les guerriers tués sur le champ de bataille pour les conduire au Valhalla d'Odin, nous ne savons presque rien des dises, sinon qu'elles faisaient peut être l'objet d'un culte On est un peu mieux renseigné sur les Nornes qui façonnaient le destin de chacun. Les nains, exclusivement masculin, sont très présents dans les récits mythiques et légendaires. Mais, à l'instar des elfes et des trolls, ils semblent avoir subi un processus de "folklorisations" dont l'ultime avatar pourrait subsister avec nos nains de jardins.

Les géants sont eux aussi très présents. Ils forment un groupe mixte et hétérogène qui est le plus souvent hostile aux dieux et aux hommes. Ils sont fréquemment présentés comme détenteur de richesses et de savoirs. Leur ancêtre, Ymir, est le premier être vivant qui soit apparu, aux côtés d'une vache cosmique, Audhumla, qui le nourrit des flots de lait jaillissant de ses pis...Il fut mis à mort par Odin et ses frères, qui utilisèrent son corps démembré pour façonner le monde. Mais Odin lui même, et par conséquent les dieux qui descendent de lui, est issu par sa mère de la race des géants...Ymir est un être hermaphrodite. Son nom pourrait exprimer l'idée de gémellité (s'il est bien, comme on le pense, lié étymologiquement lié au latin geminus "jumeau"). Dans son sommeil, sous l'effet de la transpiration et du frottement de ses membres, il engendre une descendance. Mais lors de son meurtre, dont le motif n'est jamais exprimé, le sang qui s'écoule de ses blessures provoque un véritable déluge, noyant ainsi toute la race des géants sauf l'un d'entre eux qui, embarquant avec sa femme, parvient à réchapper à cette catastrophe qui n'est pas sans rappeler l'épisode du déluge biblique.

Thor et les géants

Des tentatives d'incursions

 Ymir et sa progéniture sont qualifiés de "Thurses du givre", sans doute parce que ce géant primordial est né des gouttes émanant de la rencontre du givre généré par Niflheim, le monde glacé, et de la chaleur provenant de Muspell, univers brûlant! Mais d'autres noms sont attribués à ces créatures qui, il est intéressant de le signaler, sont attestées également dans les domaines anglo- saxons et allemand, ce qui suggère la grande antiquité des croyances dont il font l'objet. On parle ainsi de risar ou de trolls. Mais l'appellation la plus fréquente ( et sans doute générique) est Jotunn, qui semble apparenté au verbe norrois eta "manger" , ce qui évoque nos ogres ou le géant Gargantus

Mais, à la différence de ce dernier, les géants des mythes nordiques sont généralement maléfiques et malveillants. Leur habitat, Jotunnheimar (littéralement "le monde des géants"),  se trouve aux confins orientaux de Midgard, "l'enclos du milieu", l'espace habité par les hommes. Peu nombreux sont ceux qui osent s'y aventurer, comme le dieu Thor, mais l'inverse n'est pas vrai, car les géants font volontiers incursion dans notre monde ou dans celui des dieux. Ces derniers peuvent s'unir à des géantes, comme ce fut le cas pour le dieu Njord ou pour son fils Freyr, tombé amoureux de Gerd qu'il a entraperçue, décrite par Snorri sturlusson comme "la plus belle des femmes". Thor lui même est issu de l'union entre Odin et Jord "la terre", parfois cependant qualifiée de déesse. Mais la frontière peut s'avérer floue! En revanche, les géants cherchent a s'approprier les déesses, notamment Freyja, mais sans succès.

enlèvement de Freyja par les géants

Des dieux pas si dominants

Dans son Edda, Snorri Sturlusson relate une étrange histoire, montrant d'une certaine manière la vulnérabilité des dieux face aux géants. Un jour, Odin, Loki et Hoenir, qui ont entrepris un voyage au loin, se trouvent à court de provisions. Ils se procurent un bœuf qu'ils s'avisent de faire cuire, mais sans succès. Un aigle se présente alors à eux et leur propose de remédier au problème à conditions qu'ils acceptent de partager leur repas. Un fois le bœuf cuit, l'aigle s'approprie les cuisses et les épaules, ne laissant que la carcasse aux trois dieux. En colère, Loki saisit un bâton et frappa l'aigle qui prend son envol et l'entraine jusque dans son domaine. Loki n'obtint la grâce qu'en s'engageant à livrer à l'aigle, qui n'est autre qu'un géant nommé Thiazi ayant changé de forme, la déesse Idun et ses pommes.

Thiazi le dieu qui se transforme en aigle

Celle-ci détient, en effet, les pommes de jouvence qui permettent aux dieu de conserver leur jeunesse. Loki parvient à attirer Idun hors d'Asgard, la forteresse des ases, la livrant ainsi au géant. Mais, dès lors, les dieux se mettent à vieillir et à grisonner et ils somment Loki, sous peine de mort, de résoudre le problème qu'il a suscité. Il se rend donc, sous la forme d'un faucon, chez Thiazi. Profitant de son absence, il emporte Idun, préalablement transformée en noix, et rentre à Asgard. Reprenant sa forme d'aigle, le géant part à la poursuite de Loki, mais en arrivant au dessus de la forteresse, ses plumes s'enflamment au contact du feu qu'on allumé les dieux, qui le mettent aussitôt à mort. Toutefois, en règle générale, c'est à Thor d'exterminer les géants en combat singulier. Nos sources nous ont transmis plusieurs récits ou le dieu est au prises avec ses ennemis permanents et dont il triomphe, non sans difficulté parfois. L'un de ses plus fameux duels est celui qui l'oppose à Jormungandr, le serpent de Midgard, issu, comme le loup Fenrir, de l'union de Loki avec la géante Angrboda. Lorsque les dieux, grâce à des prophétie, réalisent la menace que constituent ces deux monstres, ils les neutralisent, jetant le serpent dans la mer circulaire qui borda terre (conçue comme un disque) ou il grandit jusqu'à l'entourer complètement, se mordant la queue. Il ne se libèrera que lors du Ragnarok, participant au cataclysme final. Mais, entre temps, il se mesurera à Thor, parti pécher en mer. Il s'agit d'un mythe ancien car la scène est évoquée dans plusieurs poèmes et gravée sur des pierres datant de l'époque préchrétienne. Snorri Sturlusson décrit l'échange de regard terrifiant entre les deux protagonistes mais affirme que le serpent est parvenu a se dégager et que, bien que Thor lui ait lancé son marteau, il continuera à vivre jusqu'au Ragnarök. Les géants font partie, comme Fenrir et Jormungand, des forces du chaos qui déferleront alors sur le monde pour l'anéantir et qui s'entretueront avec les dieux.



← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.