Les valkyries dans la mythologie nordique

Publié par le

Les valkyries dans la mythologie nordique

L'image des Valkyries est l'une des plus durables de l'ère nordique. De l'art et de la littérature contemporains aux opéras ultérieurs, les déesses du champ de bataille ont été un élément populaire de la mythologie pendant des siècles.

Les Valkyries sont généralement représentées comme de redoutables mais belles femmes guerrières. Elles volent au-dessus du champ de bataille et descendent en piqué pour choisir les guerrières les plus courageuses et les plus nobles au moment de la mort.

Ces combattants choisis sont ensuite emmenés au Valhalla, le paradis de ceux qui sont morts au combat, où ils se battront et festoieront jusqu'à Ragnarok.

Cette image populaire des Valkyries était certainement connue à l'époque des Vikings, mais ces déesses du champ de bataille n'étaient-elles pas seulement connues pour leur sélection des morts ?

Les Valkyries sur le champ de bataille

Les Valkyries sont surtout connues pour le rôle qu'elles ont joué dans la bataille.

Leur nom vient de deux mots anciens scandinaves, valr faisant référence à ceux qui sont morts au combat et kjosa signifiant "choisir". Elles étaient les "choisisseuses des morts".

Les Valkyries apparaissaient sur le lieu de la bataille. Si les sources anciennes ne sont pas tout à fait d'accord sur le fait qu'elles étaient ou non responsables des morts elles-mêmes, elles s'accordent à dire que ceux qui faisaient preuve d'un courage et d'une force exceptionnels seraient remarqués par ces femmes guerrières.

Celles qui se sont bien battues et qui sont mortes seraient choisies par les Valkyries pour une place dans le Valhalla. Elles rejoindraient les Einherjar, les guerrières qui se sont battues et ont festoyé chaque jour dans la salle d'Odin.

Si le rôle principal des Valkyries était de choisir lesquels des morts allaient à Valhalla, certaines histoires prétendent qu'ils avaient aussi d'autres rôles sur le champ de bataille.

Par exemple, dans l'histoire du roi héroïque Helgi Hjorvardsson, il rencontre une belle Walkyrie appelée Svava. Elle dit qu'à son insu, elle l'a protégé de nombreuses fois au combat.

Dans l'histoire d'un autre héros, Sigurd, une Valkyrie est retrouvée inconsciente sur un champ de bataille. Elle raconte qu'Odin lui a donné une potion de sommeil en guise de punition pour avoir tué un homme qui souhaitait vivre.

L'implication dans l'histoire de cette Valkyrie est que les déesses guerrières n'ont pas seulement choisi les hommes une fois qu'ils étaient morts, mais qu'elles ont aussi choisi au moins certains hommes pour qu'ils meurent par eux-mêmes.

L'idée que les Valkyries influencent d'une manière ou d'une autre le destin est mentionnée dans plus d'une source.

L'un des noms fréquemment donnés à l'une des Walkyries, par exemple Skuld, fait référence au destin. Une source a même dit qu'elle était la "plus jeune des Nornes", ces déesses qui tissent les fils du destin sous les racines d'Yggdrasil.

Il semblerait donc que certaines personnes pensent que les Valkyries jouent un rôle bien plus actif dans les combats que le simple transport des âmes vers le Valhalla. Elles pouvaient à la fois protéger et tuer des guerriers humains en se basant sur les souhaits d'Odin ou sur les fils du destin prédéterminés.

A qui ont-elles obéi ?

Les Valkyries étaient généralement décrites comme des serviteurs d'Odin. Elles sont liées au chef des dieux dans de nombreuses légendes et poèmes.

Un nom qui leur était parfois donné, par exemple, était "les servantes d'Odin". Dans un poème, une voyante les appelait les "dames du seigneur de la guerre".

La salle d'Odin, le Valhalla, était censée être l'endroit où ceux qui mouraient au combat allaient dans l'au-delà. Être choisi par les Valkyries pour ce destin était le plus grand honneur auquel un homme de l'âge des Vikings pouvait aspirer.

Si les Valkyries étaient étroitement liées à Odin et à Valhalla, certaines interprétations de poèmes scandinaves ont toutefois abouti à la conclusion qu'elles pouvaient également servir une autre divinité.

Freya, la déesse de la beauté et de la magie, était également une déesse de la guerre. Bien que cet aspect de son caractère soit moins bien connu aujourd'hui, il a été mentionné à plusieurs reprises dans des poèmes et des sagas scandinaves.

Selon certains récits, Odin n'était pas le seul dieu qui emmenait les guerriers tombés au combat dans l'au-delà. Le champ de Freya, le , a également accueilli de nombreux combattants.

Dans l'Edda de la Prose, l'écrivain Snorri Sturluson du 13ème siècle a même dit que c'était Freya, au lieu d'Odin, qui avait le premier choix des hommes morts au combat. Ce n'est qu'après avoir choisi sa moitié des meilleurs combattants que les autres ont rejoint l'Einherjar dans le Valhalla.

Si Folkvangr n'occupe pas une place aussi importante dans l'imaginaire populaire, il est donc probable que les guerriers qui s'y trouvaient étaient tout aussi célèbres que ceux qui furent envoyés à Odin. Et il semble probable qu'ils aient été choisis de la même manière.

En se basant sur les récits du choix de Freya après la bataille, certains spécialistes pensent qu'elle a pu être considérée comme le chef des Valkyries. Ainsi, elle a eu le premier choix de guerriers et les autres ont été emmenés au Valhalla.

Cette idée, si elle existait, n'était probablement pas universelle. Certains pensent que deux traditions guerrières ont pu exister, dans lesquelles un groupe a suivi Odin comme dieu principal et un autre a juré à Freya.

Malheureusement, la nature exacte du rôle de Freya en tant que déesse de la guerre n'est pas claire d'après les preuves qui subsistent. Le récit de son choix des victimes montre cependant que Freya était peut-être une Valkyrie à part entière.

Les Valkyries en dehors de la bataille

L'image populaire des Valkyries est celle de leur rôle dans la bataille. Mais en dehors de la guerre, on dit aussi qu'elles ont rempli un certain nombre de fonctions.

Leur place dans l'au-delà de l'Einherjar ne s'est pas terminée lorsqu'elles ont amené les guerriers au Valhalla. En fait, ils étaient présents dans la salle d'Odin tous les jours.

Lorsqu'elles n'étaient pas au milieu de la bataille, les Valkyries servaient Odin et les hommes du Valhalla. elles sont décrites dans de nombreux textes dans leurs fonctions d'échansons, de servantes de fêtes et de préparation de la salle pour les nouveaux arrivants.

Cette représentation des Valkyries est également courante dans l'art de l'époque.

De petites amulettes représentant des femmes portant des récipients à boire ou des cornes ont été trouvées sur des sites de l'âge Viking, en particulier dans des tombes. Ces images sont largement interprétées comme étant des représentations des Valkyries, d'autant plus que des figures féminines similaires portant des armes et des boucliers ont été trouvées.

Les archéologues pensent que de telles amulettes étaient placées dans les tombes pour assurer la protection des défunts. Comme dans les poèmes, les images des Valkyries pouvaient protéger les morts et les guider vers l'au-delà.

Certaines légendes affirment également que les Valkyries pouvaient jouer un rôle important parmi les vivants.

Plusieurs sagas qui racontent les histoires de grands rois et de héros mettent en scène des Walkyries. Si on les voit parfois au combat, très souvent ces personnages féminins deviennent les épouses et les mères de grands hommes.

Noms des guerriers

Les héros et les rois qui ont épousé les Valkyries ne se sont pas nécessairement mariés dans une famille de dieux.

Les Valkyries sont souvent appelées déesses, mais leur véritable lignée était un peu plus complexe.

Alors que les dieux scandinaves étaient généralement divisés en deux panthéons connus, les Aesir et les Vanir, les déesses étaient plus complexes. Elles n'appartenaient pas toutes à ces deux groupes.

Quelques-unes, comme Freya, ont reçu une place dans l'un des deux panthéons. D'autres étaient dites elfes, jotnar, ou d'autres races surnaturelles.

Il en était de même pour les Valkyries. Quelques-unes étaient appelées jotnar, d'autres étaient des elfes, et l'une d'entre elles était peut-être la fille de Thor.

Quelques-unes étaient même décrites comme des femmes humaines particulièrement belles, généralement de jeunes princesses. Cependant, même elles étaient considérées comme des asynjures, ou "déesses".

Alors que certains textes prétendent qu'il y avait vingt-neuf Valkyries, d'autres n'en nomment qu'une poignée. Quelques sources plus tardives ont même affirmé qu'il y avait d'innombrables walkyries qui agissaient comme l'idée moderne d'un ange gardien ou d'un esprit personnel.

Si les listes de walkyries n'ont jamais été totalement concordantes, plusieurs noms sont apparus dans de nombreuses sources. Parmi celles-ci, on peut citer

- Skuld : Une des six walkyries nommées par la voyante Odin consulte à Hel, son nom signifiait soit "Dette" soit "Avenir".


- Skogul : son nom se traduit par "Shaker". Elle a été mentionnée dans plusieurs sources.


- Gunnr : Signifiant "Guerre", son nom est désormais masculin dans de nombreuses langues européennes.


- Hildr : Le nom de cette Valkyrie, signifiant "Bataille", a survécu sous le nom de Hilda. Elle est également connue sous le nom de Brynhildr, apparaissant dans de nombreuses légendes.


- Gondul : Probablement en référence à un type de magie, son nom se traduit par "Wand Wielder".


- Geirskogul : La dernière des six nommées par la voyante et dans d'autres sources, elle était la "Secoueuse de Lance".


Hrist : Mentionnée par Odin dans l'Edda poétique, son nom signifie aussi "Secoueur".


Mist: Son nom se traduit par "Nuage".


Skeggjold : Elle a été nommée par Odin comme l'une des Valkyries qui ont servi au Valhalla. Son nom signifie "Axe Age".


Thrud : Ce nom signifiait "Pouvoir". Le même nom est parfois donné à la fille de Thor.


Hlokk : Un mot général pour le bruit, hlokk se réfère souvent spécifiquement au vacarme de la bataille.


Herfjottar : Son nom signifiait "Fetter d'hôte".


Goll : Mentionné comme un serviteur de l'Einherjar, son nom signifiait "Tumult".


Geirahold : Ce nom se traduit par "Combat de lances".


Randgrid et Radgrid : Mentionnés dans la même liste, ces deux noms similaires faisaient référence à des types de trêves.


Reginleif : son nom signifiait un troisième type de trêve.


Svava : La "faiseuse de sommeil" était la fille d'un roi humain qui a épousé le roi Helgi de Norvège.


Sigrun : On dit parfois qu'elle est la réincarnation de Svava, son nom signifie "Rune de la Victoire".


Kara : Dans le troisième poème relatant l'histoire de Helgi Hjorvardsson, "The Wild One" était une réincarnation de Sigrun.


Sigrdrifa : Dans l'histoire du héros Sigurd, elle était une Valkyrie qui a été punie par Odin pour avoir tué un guerrier qu'il souhaitait vivre.


Svipul : Signifiant "Changeable", son nom était à la fois un terme de combat et une allusion au Destin.


Rota : Son nom signifiait "Sleet", et elle est mentionnée dans plusieurs poèmes.

Le fait que beaucoup de ces noms se retrouvent dans de nombreux poèmes séparés ne signifie pas nécessairement qu'il s'agissait de personnages complets.

Si certaines walkyries, comme Brynhildr et Sigrun, ont eu des rôles individuels dans des légendes spécifiques, d'autres ne se trouvent que sur des listes de noms. Comme on peut le voir dans les traductions de ces noms, ils étaient souvent descriptifs.

Les noms de la plupart des Valkyries peuvent être traduits directement comme des noms décrivant des aspects de leur fonction. Gunnr, par exemple, signifie simplement "Guerre" et Hildr signifie "Bataille".

Ces noms répétés pouvaient être basés sur le fait que leur signification était si littérale plutôt que sur un concept des Valkyries en tant que personnages complets. Au contraire, certains chercheurs les considèrent comme similaires aux daimones grecs qui étaient des personnifications d'une fonction avec peu de personnalité ou de caractérisation individuelle.

En tant que personnifications du champ de bataille, leurs noms étaient simplement les mots utilisés pour décrire les différents aspects des combats.

Les origines des Valkyries

Cependant, beaucoup pensent que les noms des Valkyries ont été ajoutés relativement tard à la mythologie nordique. Certains chercheurs pensent que les noms étaient en grande partie le résultat d'une créativité poétique.

Les premières Valkyries, pensent-ils, étaient des figures beaucoup plus intimidantes que les belles jeunes filles décrites dans les œuvres ultérieures.

Une interprétation qui a été avancée pour le développement des Walkyries est qu'elles avaient à l'origine une forme plus démoniaque.
Le Valhalla, selon certains, n'a pas toujours été une sorte de paradis. Alors que les combats quotidiens qui s'y déroulaient étaient décrits dans des ouvrages ultérieurs comme une source de joie et d'exaltation pour les Einherjar, le Valhalla a peut-être été autrefois un lieu de combats sans fin, sans les fêtes qui le rendaient agréable.

Dans cette tradition, les Walkyries étaient peut-être plus menaçantes qu'elles ne l'étaient dans les années suivantes. Plutôt que d'emmener les valeureux vers un lieu de récompense et de renommée, elles traînaient les mourants vers un lieu où ils ne connaîtraient plus jamais la paix.

Même dans les années qui ont suivi, les Walkyries étaient parfois associées aux aspects les plus négatifs de leur domaine. Elles étaient souvent représentées avec des corbeaux, par exemple, qui étaient des oiseaux charognards qui charcutaient souvent les corps laissés derrière eux après une bataille.

Et bien que la plupart aient probablement été ajoutés plus tard, les noms des Valkyries reflètent également la brutalité de la guerre plutôt que des idées de récompense ou de bravoure.

Cependant, à mesure que la mythologie s'est développée et a évolué, la vision du Valhalla a changé. Avec elle, les idées du type d'êtres associés à la salle d'Odin ont changé.

À mesure que les Valkyries devenaient des figures plus positives, elles devenaient aussi plus humaines. Les histoires d'amour avec les belles princesses Valkyries ont probablement été parmi les dernières légendes ajoutées à leur mythologie.

Cela expliquerait certaines mentions apparemment contradictoires des Walkyries faites dans des sources autres que les poèmes bien connus.

Une inscription runique, par exemple, décrit une Valkyrie comme une "femme maléfique" qui doit être tenue à distance. Certaines sources semblent également considérer les Valkyries comme des êtres semblables à des fourmis qui s'attaquent aux hommes par vengeance ou par dépit.

Les Valkyries semblent également avoir été étroitement liées à un groupe d'esprits appelé Idisi ou disir. Ces êtres, qui étaient aussi généralement représentés sous forme féminine, contrôlaient le destin.

Les Idisi tiraient leur nom d'un terme désignant une femme sage, ou une femme qui utilisait la magie. Comme les Valkyries, elles étaient souvent nommées sous le nom de Norns, les déesses qui créaient le destin, bien qu'elles aient eu un rôle plus personnel.

Les Valkyries et Idisi sont probablement issues de la même source, un être féminin magique qui était associé au destin et à la magie. Finalement, les Walkyries ont été associées spécifiquement à la bataille alors que les Idisi avaient un domaine plus généralisé.

Elles ont peut-être même reflété deux types de magie distincts. Les Valkyries, affiliées à Odin, représentaient la magie de combat tandis que les Idisi restaient liés au seidr, la magie du destin.

Des femmes guerrières ?

L'image populaire des Valkyries s'est entrelacée avec un autre type de femmes légendaires de l'âge des Vikings, les vierges boucliers.

Bien que de récentes découvertes archéologiques aient montré que les femmes étaient parfois enterrées avec les objets funéraires associés aux guerriers, les légendaires vierges boucliers sont toujours rejetées par la plupart des historiens. Ils invoquent le manque de preuves de l'existence d'un nombre important de guerrières connues.

Quelques références faites dans des textes scandinaves ont cependant donné naissance à la croyance populaire dans les femmes guerrières. Et l'image des Valkyries a contribué à la renforcer.

Certains partisans de l'idée que les femmes de l'âge Viking combattaient aux côtés des guerriers masculins ont souligné la proéminence des Valkyries comme preuve que les femmes étaient associées à la guerre dans la culture. Les opposants ont cependant souligné que des déesses guerrières existaient dans des cultures comme la Grèce antique qui n'avaient aucune tradition de participation des femmes aux combats.

Ceux qui croient à l'existence des vierges de bouclier, cependant, avancent aussi parfois l'idée qu'au moins les images des Valkyries ont été mal identifiées.

D'après les légendes des Valkyries, les images de femmes dotées d'outils de guerre sont communément identifiées comme des déesses. Il est toutefois possible que des figures féminines tenant des boucliers ou des lances aient pu représenter les homologues de ces personnages mythiques dans le monde réel.

Les historiens ont également cherché des preuves dans d'autres cultures de la région. Alors que certaines cultures avaient des déesses féminines sans qu'il y ait de femmes sur le champ de bataille, d'autres cultures semblent avoir fonctionné différemment.

Certaines traditions celtiques et britanniques comprenaient également des femmes combattantes. Contrairement aux Nordiques, il existe également des preuves de leur existence dans des documents écrits, comme les descriptions laissées par les Romains. Si ces femmes étaient minoritaires, au moins quelques guerrières étaient connues en Europe dans l'Antiquité.

L'existence de guerrières dans la culture de l'âge Viking a été débattue par les historiens pendant de nombreuses années. Les Valkyries ont été prises comme preuves à la fois pour et contre l'idée que les femmes participaient aux batailles et aux raids de la culture viking.

Les Valkyries : Les déesses du champ de bataille

Dans la mythologie et le folklore nordiques, les Valkyries étaient des déesses de la guerre. On dit qu'elles survolent les champs de bataille, choisissant les plus forts et les plus vaillants des morts pour rejoindre les guerriers du Valhalla.

La célèbre salle d'Odin, cependant, n'était pas la seule destination pour ces morts honorés. Freya avait le premier choix de guerriers pour sa propre maison, ce qui a fait croire à certains qu'elle était la chef des Valkyries.

Dans le Valhalla, ces déesses servaient également d'échansons et de femmes de service pour les guerriers d'Einherjar. Elles sont souvent représentées avec des coupes et des cornes de bière.

Dans certaines légendes, les Valkyries sont apparues à des héros humains et à des rois. Ils épousaient parfois ces personnages et devenaient les ancêtres des souverains ultérieurs.

Comme d'autres déesses, les Valkyries n'appartenaient à aucun panthéon en particulier. Leur nombre comprenait des jotnars, des elfes et même des princesses humaines, en plus des membres plus jeunes des groupes Aesir et Vanir.

De nombreux historiens pensent que les Valkyries sont à l'origine des personnages plus menaçants qui représentaient un destin négatif. Cependant, lorsque le concept de Valhalla s'est développé en un paradis, les Valkyries sont devenus des esprits guerriers qui ont apporté la promesse de la gloire dans l'au-delà.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.